Connexion

Nous avons 242 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Colloque internationale sur l’industrie touristique: Le tourisme, une alternative aux hydrocarbures

Tenue les 9 et le 10 du mois en cours au campus universitaire de Tassoust, la rencontre internationale sur l’industrie touristique, initiée par l’université de Jijel, en collaboration avec la direction du tourisme et des associations locales, a été l’occasion de rappeler l’urgence de réhabiliter ce secteur pour en faire une alternative aux hydrocarbures.
En pleine crise de la chute des prix du pétrole, ce séminaire, qui a réuni plusieurs spécialistes et universitaires, venus d’Algérie et de pays étrangers, ont décortiqué le sujet en prenant pour exemple l’expérience de nations qui ont fait du tourisme une industrie à part. «L’Algérie est un pays qui dispose d’une richesse touristique diversifiée, mais qui n’est malheureusement pas visible et exploitée», soutient le professeur Keddi Abdelmadjid, économiste à l’université Alger III.
Pour ce dernier, cette rencontre est une occasion de faire un inventaire préliminaire du secteur de l’aménagement touristique à l’horizon 2030. L’instauration d’une culture touristique a été au centre d’un appel lancé par les différents intervenants, lesquels ont tous déploré l’absence de ce moteur pour relancer un secteur presque inexistant en Algérie.
«Comment faire profiter l’Algérie de l’expérience des autres pays pionniers en la matière ?», a été l’autre problématique qui a été soulevée lors des débats et de la présentation des différentes communications.
Résumant tout le marasme auquel est confronté le secteur à Jijel, le directeur du tourisme et de l’artisanat s’est réjoui de la tenue de cette rencontre dans cette ville pour au moins, a-t-il noté, «permettre aux hôteliers et restaurateurs d’exploiter leurs infrastructures à l’occasion du séjour de ces délégations au lieu de mettre la clé sous le paillasson en cette basse saison». Il s’est également montré satisfait de l’organisation de ce séminaire à l’université qui «prend en charge des débats sur un secteur appelé à être une substitution aux hydrocarbures». Notre interlocuteur déplore dans le même sillage que Jijel, autant que les autres régions du pays, ait un grand potentiel, mais qui n’est pas une destination touristique.
Sur une note de regret, il rappelle que la saison estivale, unique rendez-vous touristique à Jijel, est gérée de la même manière que les produits d’un marché informel en l’absence, a-t-il déploré, de circuits organisés et d’agences de voyages pour faire la promotion de cette industrie.odejjijel.org
El Watan 13/11/2016 Par Amor Z

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.