Connexion

Nous avons 448 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Mise en conformité des constructions illicites à Jijel: Quand le citoyen paie les errements de l’administration

Quelques mois après la fin du délai prévu pour la mise en conformité des constructions illicites dans le cadre de la loi 08/15 du 20 juillet 2008, des interrogations continuent d’être soulevées quant aux péripéties qu’a connues cette opération.

« J’ai soumis un dossier avec toutes les pièces exigées aux services concernés, c’était dans le but de régulariser ma construction, réalisée en 1999, soit bien avant l’année 2008, dans le cadre de la loi 08/15, mais ma demande a été rejetée, au motif que le terrain concerné est de nature forestière », s’insurge, B. Mahieddine, médecin libéral à El Milia, venu solliciter El Watan pour porter son cas devant les responsables en charge de ce dossier. Si le motif de ce rejet paraît d’une logique certaine, eu égard à cette caractéristique, le plus paradoxal est que le site en question, sis au lieu-dit, Draâ Nekhla, à la périphérie de la ville, est intégré dans une agglomération du chef-lieu (ACL).

« La zone est entièrement aménagée, elle a bénéficié d’un projet d’amélioration urbaine avec gaz, eau et téléphone, pourquoi les services concernés n’ont pas procédé à la demande de distraction du terrain ? », s’interroge, à juste titre, notre interlocuteur. Dans la ville d’El Milia, et ailleurs dans d’autres communes de la wilaya de Jijel, de nombreux citoyens ont été confrontés au paradoxe d’une telle situation, qui les a privés de la régularisation de leur construction. Plusieurs années après leur viabilisation, des lotissements situés dans les périmètres urbains sont toujours considérés comme étant des sites forestiers.

« Le blocage des régularisations des bâtisses implantées sur ces terrains est dû aux procédures longues et compliquées des demandes de distraction », nous confie une source au fait de ce dossier. « Au lieu de pénaliser le citoyen par le refus d’avaliser les dossiers soumis à la régularisation pour ces motifs dont il n’est pas responsable, pourquoi ne pas s’attaquer à l’administration qui bloque ces dossiers.

Les APC n’ont rien fait pour demander la distraction des terrains qui relèvent du domaine forestier et qui sont aujourd’hui urbanisés », s’interroge-t-on, par ailleurs. Lors de la dernière session de l’APW, le rapport présenté fait état de 13 344 dossiers déposés pour régularisation à travers l’ensemble des communes de la wilaya, dont presque le quart concerne la ville de Jijel. A El Milia, ce sont 2079 dossiers qui ont été soumis à cette procédure, dont 520 ont été avalisés et 389 rejetés. Le reste des demandes est à l’étude, soit au niveau de l’PAC ou à la commission de daïra.

Amor Z.

Commentaires   

elmej,oun
# elmej,oun 05-12-2016 07:42
de Djidelli avec ses coopérants de l'époque ses 400 la piscine la ferme Andreux l'île magique de cavallo la crique et la plage du grand phare etc....
à Jijel devenu une méga dechra .
Foughali
# Foughali 05-12-2016 12:06
Salut
Après ton constat : Dis nous ce que tu vas faire pour contribuer au changement ?
Sans rancunes
elmej,oun
# elmej,oun 04-12-2016 17:06
disons que tout le pays est construit aux règles non conformes honnêtement .
elmej,oun
# elmej,oun 04-12-2016 14:28
comment tolérer aux directions administratives implantées sur un terrain agricole au vu et su de tout le monde et punir de simples citoyens ?

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.