Connexion

Nous avons 458 invités et un membre en ligne

  • MedSouilah

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Rappel: 958 communes sur 1541 classées «pauvres»

Bonjour; Savez vous que notre wilaya figure parmi les deux tiers des 1.541 communes du pays, qui sont classées «pauvres», alors que les communes «riches» ne dépassent pas les 7%, avait indiqué, à Alger, un haut responsable au ministère de l’Intérieur et des collectivités locales.
Ça peut en surprendre plus d’un, mais les communes de Sétif, de Béjaïa et de Tizi-Ouzou font partie des communes les plus riches du pays. Ne cherchez pas Jijel, elle s'est clasée parmi les dernières. Quand je vous disais que la capitale des kotama, est déléguée et non autonome. Chez nous, nous ramassons "echkara" des rares entreprises pur la ramener à Béjaia, Sétif, Constantine ou Mila...
En tout 36 communes sont considérées, selon ce document, comme étant les «plus riches» du pays. Parmi elles, en plus donc de Hassi Messaoud et de Béjaïa, figurent les municipalités d’Oran, avec 4,65 mds de DA, Dar El Beida (Alger) avec 4,5 mds de DA, Skikda (4,3 mds de DA), Cheraga (Alger, avec 3,64 mds), Oued Smar (Alger, 3,1 mds), Sétif (2,83 mds), Constantine (2,8 mds), Annaba (2,4 mds) et Rouiba (Alger avec 2,36 mds). Viennent, ensuite, les communes de Hydra (Alger, 1,9 md de DA), Alger-Centre (1,67 md), El Eulma (Sétif, 1,6 md), Batna (1,52 md), Blida (1,36 md), Tizi-Ouzou (1,33 md), Debdab (Illizi, 1,3 md), Ouargla, Djelfa et Bordj Bou Arreridj avec 1,25 md de DA chacune, Akbou (Béjaïa, 1,22 md) et In Amenas (Illizi, 1,2 md). Par ailleurs, la commune la moins nantie en termes de ressources financières est Souhane (wilaya de Blida) avec 25,7 millions de DA, suivie de Meridja (Bechar) avec 27 millions de DA et Ouled Bouachra (Médéa) avec 28 millions de DA... Bonne journée...Intervalles nuageux

 

Commentaires   

lecteur jijel.info
# lecteur jijel.info 14-12-2016 10:27
La wilaya de jijel demeure oubliée et semble ne pas avoir son droit au développement (2 eme collége). Les élus qui ont promis monts et merveilles n'osent même pas saisir le gouvernement pour qu'il prend en charge ces situations douloureuses. Les raisons il faut les chercher ailleurs, Le pourquoi ! Il nous faut un député de la trempe de SPÉCIFIQUE pour dévoiler cette paralysie qui dure depuis bien longtemps.
jijel.jijel
# jijel.jijel 13-12-2016 20:44
Bonsoir MSouilah,

Citer :
Chez nous, nous ramassons "echkara" des rares entreprises pur la ramener à Béjaia, Sétif, Constantine ou Mila...
La citation ci-haut signifie-telle que la "chkara" (i.e le Chiffre d'affaires récolté par Sonelgaz Jijel (par exemple) va "enrichir" Sonelgaz Constantine qui est la tutelle de Sonelgaz Jijel?

Non, ce n'est pas comme cela que ça fonctionne.
D'abord, il faut définie ce qu'est une commune riche et une commune pauvre et savoir savoir d'où proviennent les ressources de chaque commune.
Les recettes d'une commune quelle qu'elle soit proviennent de 3 sources: les recettes fiscales locales, des recettes issues du patrimoine locale et des subventions de l'Etat.
Ainsi plus les recettes fiscales locales sont élevées plus la commune est riche.
Parmi ces recettes fiscales, on trouve en particulier la TAP (Taxe sur l'Activité Professionnelle).
Ainsi Sonelgaz Jijel va d'abord s'acquitter de la TAP à Jijel mais à jamais à Constantine, il en est de même pour toutes les entreprise installées à Jijel qu'elles soient industrielles, commerciales ou de services.

A la TAP, il faut également ajouté le produit 51%) généré par la TVA.

Pour qu'une augmente sa richesse, il faut donc plus d'activités économiques et de services dans la dite commune.
La dépendance d'une unité installée à Jijel mais dépendant d'une Direction Régionale installée ailleurs, n'influe donc pas sur les recettes fiscales de la Commune.

Ainsi les communes de Oued Smar et Dar El Beida (ensemble) sont plus riches que les communes de Constantine, Annaba et Béjaia réunies.
De même il me semble que la Commune de Taher est plus riche que celle de Jijel.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.