Zone de bellara à El Milia (Jijel): Controverse autour de la réalisation d’une cimenterie

 

à peine annoncé, le projet d’une cimenterie à Bellara, dans la ville d’El Milia, fait déjà polémique. Avant même que ses contours ne soient détaillés, des remous commencent à faire leur chemin au sein de l’opinion publique locale, faisant part de l’appréhension d’un tel projet.

Les commentaires qui se font entendre n’ont pas manqué de faire le lien entre cette usine et les événements qu’a connu la commune de Oued Taga, dans la wilaya de Batna, dont la population s’est élevée, l’été dernier, contre le projet d’une cimenterie. Les appréhensions soulevées sont nourries par la crainte de ses répercussions sur l’environnement et ses effets susceptibles sur la santé des habitants de la ville. Sur les réseaux sociaux, des campagnes commencent à se faire jour pour mobiliser la population contre ce projet, si l’on se fie à une vidéo postée sur une page Facebook montrant les manifestations de la population de Oued Taga.

Sur la même page, des liens d’articles de presse sur le même événement sont également postés, avec des commentaires appelant au refus de ce projet. Il va sans rappeler que les mêmes appréhensions ont été soulevées lors de l’annonce de l’implantation de l’usine sidérurgique et de la centrale électrique à Bellara, avant que ces craintes ne se dissipent au fur et à mesure que ces deux projets avancent dans leur concrétisation. Si l’usine du ciment annoncée est encore à ses premiers pas, l’on confirme qu’il s’agit d’un projet qui sera réalisé en partenariat avec des Emiratis dans le cadre d’une société mixte à créer selon les dispositions de la loi sur l’investissement en vigueur.

Sur son impact écologique, on rassure que cette cimenterie n’est pas du genre traditionnel, mais qu’elle sera réalisée selon des critères technologiques qui ont cours dans les pays développés en matière de respect de l’environnement. En bref, un projet «ami de l’environnement», comme on l’affirme du côté de la wilaya. La réalisation de cette cimenterie, si elle se confirme, portera à trois le nombre d’unités industrielles sur le site de Bellara, qui s’érige en un important pôle de l’industrie à l’échelle locale et régionale avec une portée nationale de par l’intérêt économique de cet ensemble de projets.

Amor Z.