Connexion

Nous avons 371 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

LE PDG DE L’ENTREPRISE PORTUAIRE de DjenDjen « L’exportation des produits périssables se fera en 24 heures »

Le port de Djendjen, près de Jijel, s’engage à réduire les délais de transport des marchandises destinées à l’exportation. « Nous nous engageons à ce qu’un produit périssable soit exporté en 24 heures et les autres en 48 », a indiqué Abderrazak Sellami, président-directeur général de l’Entreprise portuaire de Djendjen. Dans le cadre de sa mission « d’accompagnement » des exportateurs, le port a mis en place une série de mesures visant la facilitation de cette opération.

Ainsi, en termes de mesures organisationnelles, le port a mis en place « un couloir vert » en collaboration avec les autorités douanières, une « brigade mixte » regroupant l’autorité portuaire, la DCP et l’autorité douanière, pour « le contrôle » et surtout « en vue d’écourter les délais de traitement de la marchandise au niveau du port ».
En termes de mesures financières, une réduction de 50% est accordée pour « tous les frais de manutention et de 75% aux armateurs dans toute l’approche service au navire », a expliqué le PDG. « Avec ces mesures, qui s’ajoutent aux mesures institutionnelles mises en place par l’Etat, le produit pourrait être très compétitif à l’export », a-t-il indiqué.
Selon lui, l’exportation de grandes quantités de produits est possible grâce aux partenariats entre les Algériens et les étrangers à travers « l’ouverture de terminaux fruitiers au port de Djendjen ». Outre la datte, les sous-produits dérivés tels les farines, les confitures, le miel, le vinaigre, le café de bonne qualité peuvent également constituer un bon potentiel. « Nous allons contribuer et aider à transporter ces matières vers les pays européens et asiatiques », a-t-il indiqué, en se basant sur le fait que ce sont des produits « uniques et innovants ». Selon lui, « ils constituent une nouvelle conception de l’agroalimentaire qu’il faut exploiter à travers une bonne stratégie de marketing ». Le développement de l’activité de l’exportation dépend de plusieurs facteurs, dont « un bon partenariat » pour le placement des produits et la mise en place de comptoirs à l’étranger de manière à permettre aux banques de s’installer pour la facilitation de toutes les démarches.odejjijel.org
Horizons 20/12/2016 Par Nouria B.

Commentaires   

jijel.jijel
# jijel.jijel 21-12-2016 17:57
Citer :
Outre la datte, les sous-produits dérivés tels les farines, les confitures, le miel, le vinaigre, le café de bonne qualité peuvent également constituer un bon potentiel.
Je ne savais pas que l'Algérie est un exportateur et même producteur de café....et de bonne qualité en plus! :-? C'est du délire...
....Si oui laissez-nous donc déguster ce bon café qui a poussé et mûri en Algérie et arrêtez l'importation des cafés bas de gamme... :sad:
kaous
# kaous 21-12-2016 08:19
on nous parle de ce port comme si les recettes restaient à JIJEL .
ce port ne sert au fait que pour les autres wilayates .
yasmine
# yasmine 20-12-2016 23:19
C'est bien qu'on facilite les choses !!! mais cela veut dire quoi , est ce qu'il existe des rotations de bateaux tous les jours pour qu'un exportateur qui pointe son nez à Djen djen puisse embarquer sa marchandise au grand maximum le lendemain , quelque soit le jour de semaine. ça sera une première en Algerie si cela est vrai , même à Alger Oran ou annaba ça n'existe pas ce genre de facilités.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.