Connexion

Nous avons 534 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Pour le roucoulement d'une tourterelle

 

Pour le roucoulement d'une tourterelle

"Début décembre, j'ai recueilli une petite tourterelle blessée et toute déplumée... Elle n'avait plus de queue et sur une aile, il ne lui restait que la rémige du bout, d'ailleurs cassée. Elle paraissait toute jeune... Bizarre, décembre n'est pourtant pas la période de reproduction...

Je l'ai soignée et nourrie, de force au début, mais je me suis vite aperçu qu'elle savait se nourrir toute seule. Je l'ai gardée en cage, à l'intérieur, mais la laissais sortir pendant la journée dans le jardin où elle savait bien trouver les coins ensoleillés.

Je me suis documenté sur Internet et rendu compte que d'autres personnes avaient partagé la même expérience, recueillant des tourterelles sans queue et avec une aile déplumée! Mais personne n'avance d'explications sur ce phénomène ! Les rémiges sont bien ancrées et il faut une certaine force pour les arracher... Je ne vois pas un chat en train de les retirer, une à une...

Peu à peu, elle se remplumait ; elle n'était pas craintive et semblait avoir vécu dans l'entourage humain...

Quand elle a commencé à faire des essais de vol, j'ai préféré la garder en cage pour ne pas la voir abîmer ses jeunes plumes. Le jour de Noël, la jugeant suffisamment en forme pour affronter à nouveau la vie, j'ai décidé de lui rendre la liberté. Après quelques essais, elle s'est envolée mais s'est posée sur le mur de clôture.

Elle s'y est promenée pendant plus d'une heure avant de prendre une décision. Mais apercevant une congénère qui cherchait sa pitance au coin de la rue, elle a fini par la rejoindre. Elles ont fait connaissance, parlé de choses et d'autres, picoti, picota,  puis sont allées se cacher dans un arbre du voisinage...

Et je les ai perdues de vue... Depuis, j'essaie de la reconnaître parmi celles qui passent au-dessus de chez moi, mais sans succès...

Et dire qu'il y a 60 ans, dès que j'entendais au loin le roucoulement d'une tourterelle, je décrochais ma carabine et me précipitais à sa poursuite..."

et ...... "Bonne Année 2017!" à vous tous...

Paul

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.