Connexion

Nous avons 311 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Qui n'avance pas recule.

Bonjour; Durant cette journée du 22 Janvier, les pluies persistent sur Jijel, Alger, Oran, Constantine, Tlemcen, Sétif et Béjaia. Entre hier et aujourd'hui, la ville de Jijel, a beaucoup changé sur tous les plans !

Nous sommes dans les années 80, peu avant la décennie noire, qui reste toujours un traumatisme profond.

Je me souviens, étant jeune enseignant dans cette ville, de la propreté, du calme, , la bonté, le respect de l'autre, mais surtout de la sécurité du citoyen dans la capitale des kotama et des principales qualités humaines qui sont: La créativité, la générosité et la gratitude, essentielles aux relations sociales.

Lors de nos sorties dans la ville, direction café du Moudjahid, non loin de cette ruelle Picardie, où, les "chouayates", n'ont pas commencées à s'installer...Dans le kiosque du coin, de Monsieur Dechmi, si je ne me trempe pas, nous achetions les journaux, et nous nous installions bien tranquillement autour d'un petit café et une longue discussion.

Aujourd'hui, Jijel, m'est inconnue, ses ruelles complètement dégradées, ses enfants nés durant ces années noires, dans une école dépassée, nous ont aujourd'hui bouleversés, avec ce phénomène de l'indiscipline au sein de nos établissements scolaires, et, qui prend de l’ampleur. Tout a été changé ! Des jeunes postés sur les gares, cigarettes à la main, ces jeunes n’ont plus aucune crainte des aînés. Ils font tout bonnement ce que bon leur semble.

Enfin, Jijel, comme toutes les autres villes et villages du bled, souffrent le laisser aller et l'isolement, mais surtout l'abandon ! Bonne journée...Ciel nuageux avec pluies modérées

 

 

 

Photos: le blog-forum du travail de mémoire des djidjelliens

Commentaires   

MedSouilah
# MedSouilah 22-01-2017 10:44
Foughali
# Foughali 22-01-2017 16:47
salut!!!
C'est terrible de lire que des gens pense que c'était mieux avant...Mais avant quoi ?
Le monde avance et les progrès le precèdent....
Je ne voudrais pas retourner aux années 60, surtout en algérie, où on manquait de tout....
Je me souviens des magasins vides, où les gens faisaient la queue pour acheter une boite de vache qui rit, une boite de sardine ou un kilo de tomates....
soyons sérieux, il ne fallait pas tomber malade, car il n y avait même pas de pansements dans les hopitaux et les urgences ne faisaient pas face aux besoins....il n y avait même pas 10 professeurs en medecine et peut être pas 100 spécialistes dans tout Alger....
Ne venez pas me la faire à l'envers, j y étais!
Mon pere est mort à l'hopital de jijel en 78, faute de chirurgiens et de médicaments, où les bouchers russes faisaient la pluie et le beau temps...ils laissaient les malades crever dans les couloirs sur des civières....

Bonne journée et surtout arrêtez de regarder dans le retroviseur....

:zzz :sad:
Foughali
# Foughali 22-01-2017 16:51
Je voudrais ajouter que c'est la surpopulation et les misères ( en tous genres) qui font les dégradations de la vie sociale....
La population de l'algérie a été multipliée par 4....en moins de 50 ans....
Cherchez l'erreur!

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.