Au quartier « Piazza », des lauriers abattus sous les yeux des riverains sceptiques.

C’est la triste nouvelle qui vient de tomber et que viennent de relayer nos amis de ce quartier : les  magnifiques Lauriers du quartier « Piazza » ne seront bientôt plus qu’un souvenir.
Les lauriers préférés du quartier «  Piazza » ont été abattu pour des raisons d’assainissement et du renouvellement urbain.
L’arbuste en question, le laurier était l’arbre favori du quartier. Tarik habitant du quartier qui a pris l’initiative d’implanter 75 lauriers depuis le 1 février 2007 commente « J’aime (manifestement) beaucoup les plantes, et par-dessus tout les arbustes, et il en a toujours été ainsi ; et j’ai autant de mal à supporter les mauvais traitements que leur font subir les humains que d’autres les mauvais traitements subis par les animaux.»
« Il y avait quatre grand lauriers « « rouge, blanc, crevette et panaché » que je pouvais voir de ma fenêtre même lorsque j’étais dans mon lit. Je les aimais beaucoup et me souciais d’eux. Ils avaient été sauvagement mutilés; et voilà que l’entrepreneur Mr ............... s’est mis à les abattre sauvagement par ses bulldozers. Tout arbre a son ennemi, peu d’entre eux ont un défenseur.»
Comme l’indique un passionné de la nature détesté la destruction abusive et injustifiée des arbres. Bien qu’il déclare qu’il s’agit là d’une triste nouvelle, il estime qu’il était inévitable d’en arriver à pareille solution après sept ans d’entretien.
 A l’heure actuelle les habitants du quartier réfléchissent ensemble à la meilleure façon de rendre hommage à ces lauriers qui ont embelli le quartier pendant toute cette période. Les lauriers sont  considérés comme l’un des points d’orgues et la fierté du quartier par beaucoup de ses visiteurs. Soheib habitant de la crête venait souvent visiter sa tente, déclare d’ailleurs : « Nous sommes vraiment attristés de perdre ces beaux lauriers si iconique. Nous avons l’intention de faire perdurer l’image de ces arbustes magnifiques afin que les générations futures ne perdent pas de vue son important lien avec le quartier. Nous espérons également organiser en temps voulu une célébration pour commémorer ces arbustes et tout ce qui s’y rattache.». Da Mokhtar avec ces 88 ans le doyen d’el houma assis au seuil de sa maison triste après avoir perdu ces quatre lauriers ou il resté pendant l’été sous leur ombre.
Certains se consoleront peut-être pour replanter d’autres une fois les travaux finis. Et s’il ne s’agit là que d’un très faible lot de consolation et que vous avez prévu de vous rendre à ce quartier « Piazza » pour voir ces fabuleux lauriers, il est temps de vous hâter. Nous ignorons pour l’instant la date à laquelle les six derniers lauriers de « Khalti rouidha »seront abattus et nous ignorons également quand aura lieu la cérémonie pour leur rendre un dernier hommage. Le responsable du chantier annonce « il n’y a pas de solution je suis obliger de les abattre.»
 
En outre, le texte déplore que la décision se soit prise sans une concertation des habitants du quartier. Mais l’auteur ne s’arrête pas là. La mesure préventive est notamment dépeinte comme un meurtre et la pétition encourage les riverains à choisir la vie plutôt que la mort pour ces lauriers.
 
Enfin, dans le texte de présentation de la pétition, il est également possible de lire : « l’heure est venue pour tous ceux qui aiment la nature et notre quartier d’accomplir leur devoir envers eux en devenant le défenseur de ces lauriers favoris. », il rajoute « j'ai le cœur qui saigne comme la sève qui s'écoule d'un arbre car c'est tout un symbole qu'ils s'apprêtent à abattre et on ne peut que regretter qu'il n'y eut plus d'attention portée à leur égard afin d'anticiper les affres du vieillissement de ces vénérables lauriers ».
Rida Hocine