TÉLÉPHONIE MOBILE À JIJEL : En attendant la 3G

C’est un traitement de défaveur qu’a subie la wilaya de Jijel en étant la seule de la région nord du pays à ne pas être couverte par la technologie de la troisième génération de la téléphonie mobile.

C’est du moins ce qui ressort du constat fait par les habitants de cette wilaya quand il est question d’évoquer cette marginalisation, qui reste inexpliquée pour eux. Dans cette wilaya, on se plaint de cet oubli, que certains considèrent comme une flagrante injustice à l’égard de toute une région, où on se hâte de connaitre les vertus de la 3G. Et dire que c’est à l’unisson, d’ailleurs, que les trois opérateurs ont boycotté cette wilaya, pourtant à potentiel d’abonnés très important.

Avec une population qui avoisine les 700.000 habitants, la wilaya de Jijel, aux potentialités touristiques avérées, aurait pu prétendre à une meilleure considération de la part de ces opérateurs. «Toutes les wilayas limitrophes de Jijel bénéficient de la 3G, de Mila et Sétif au Sud, en passant par Bejaia, à l’Ouest, et Skikda, à l’Est, les abonnées de Mobilis, Nedjam et Djezzy ont cette chance de bénéficier de cette technologie, pourquoi nous a-t-on mis à l’écart dans cette course, pourtant, effrénée, entre ces opérateurs pour s’arracher plus d’abonnés ?», s’interroge sur un ton d’indignation un informaticien. De l’extrême Nord-Est à l’extrême Nord-Ouest du pays, la wilaya de Jijel demeure la seule région du littoral à ne pas être couverte par la 3G.

Adam S.