Connexion

Nous avons 329 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Projets d’AEP de six communes à Jijel: Livraison prévue en 2018

Les populations des six communes de l’est de la wilaya de Jijel concernées par le projet d’AEP à partir du barrage de Boussiaba doivent attendre encore la délivrance, qui ne se fera pas avant l’été 2018. Face au retard qu’accusent les travaux, des instructions ont été données aux entreprises réalisatrices de livrer ce projet dans un délai de 18 mois.

C’est ce qu’indiquent les services de la wilaya de Jijel, qui font part de la visite d’une délégation composée du directeur de la formation au ministère des Ressources en eau et du directeur général de l’ADE pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux. Si rien n’a filtré sur l’état actuel de ce chantier, des instructions ont également été données pour que les travaux de raccordement de la zone de Bellara au barrage de Boussiaba soient achevés avant la fin du mois de mars en cours.

Lancé depuis plusieurs mois, ce projet concerne la réalisation d’une station de traitement pour le transfert, via une conduite de 11 km, de 30 millions de m3 par an à ce site industriel. Les deux lots de réalisation du réseau de raccordement des communes d’El Milia, Settara, Sidi Marouf, Ghebala, Ouled Yahia et Ouled Rabah au barrage de Boussiaba ont fait l’objet d’une autre instruction pour faire accélérer les travaux afin de les achever en été 2018. Dans le même sillage, on prévoit une étude technique et une réévaluation des travaux de raccordement de la ville d’El Milia à partir d’un réservoir de 35000 m3, en cours de réalisation, à Bin Ladjbala.

Pour rappel, le projet compte également la réalisation d’une station de traitement de 60 millions de m3 extensible à 80 millions, six stations de pompage, sept réservoirs et la mise en place de 55 km de conduites et d’un système de télégestion pour l’AEP de ces communes. Lancé en automne 2014 pour un montant de 9,3 millions de dinars, ce projet est très attendu par les habitants pour qu’un terme soit définitivement mis à la crise d’eau qui sévit dans ces régions.

Amor Z

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.