Connexion

Nous avons 592 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Constructions illicites à Jijel: Des situations intolérables

Le dossier des constructions illicites qui minent souvent les projets de développement, pour ne pas les bloquer carrément, est revenu en force lors de la récente visite du wali,
Larbi Merzoug, dans les communes d’El Ancer, Khiri Oued Adjoul et Djemaâ Beni Habibi. Lors de cette sortie, le chef de l’exécutif a été témoin d’une situation pour le moins étrange, quand il s’est retrouvé en face de constructions illicites qui ont poussé dans l’itinéraire d’un important échangeur en cours de réalisation sur la RN43, à Djemaâ Beni Habibi. «Et ces maisons, on continue à les construire ?», a-t-il pesté.
Tout en instruisant les responsables locaux pour démolir toute bâtisse réalisée sans permis de construire, il a clairement fait savoir qu’il ne tolérera plus ce genre de situations, qui est de nature, a-t-il dit, de bloquer un tel projet qui a coûté 16 milliards de centimes. Sur place, un responsable local a indiqué qu’une soixantaine de constructions sont d’ores et déjà recensées pour faire l’objet d’une démolition.


Sur l’itinéraire de la RN43, deux autres échangeurs, l’un à Djemmaâ Beni Habibi et l’autre à El Ancer, sont abandonnés depuis plusieurs années. Pour diverses raisons, ces ouvrages sont toujours bloqués, même si on affirme que celui d’El Ancer est sur le point d’être relancé en prévision de la mise en service de cette importante bretelle.
À l’entrée Est de cette commune, c’est encore un problème de constructions illicite qui a bloqué un autre échangeur sur la voie ferrée.  D’autres projets, cette fois-ci de logements, ont purement et simplement été freinés par l’irruption de constructions illicites. Devant la délégation qui l’accompagnait dans cette sortie pour superviser la réalisation de certains projets, le wali a évoqué le cas des 500 logements à El Milia, dont la livraison a été retardée par des constructions de ce genre. «Nous allons prendre des mesures qui ne vont pas plaire pour livrer ces logements», a-t-il martelé. Devant un chantier de réalisation d’un programme de 60 logements à Belghimouze, il a interpellé le P/APC d’El Ancer pour ouvrir des accès avant qu’il ne soit trop tard, non sans citer l’exemple de ces logements d’El Milia.
Il faut dire qu’à chaque fois qu’il est attiré par ces constructions illicites, le wali n’a cessé d’interpeller les responsables locaux pour agir contre ces dépassements. Dans la commune de Khiri Oued Adjoul, il ordonné l’ouverture d’une enquête sur l’accaparement illégal des terres pour, éventuellement, les récupérer par l’État. «Un privé ne laisse pas ses terres abandonnées de cette manière», a-t-il réagi devant certains de ces responsables qui lui affirment que ces surfaces relèvent du domaine privé.
De vastes plaines agricoles restées en jachère sont visiblement abandonnées sans qu’elles soient exploitées dans cette commune à vocation agricole, où la fraise et les produits maraichers sont cultivés avec abondance.odejjijel.org  
El Watan 26/04/2017 Par Amor Z

Commentaires   

yasmine
# yasmine 27-04-2017 17:47
Monsieur Le wali , on laisse des batisses pousser sur l'intineraire de voies publiques et projets d'utilté publique et on chasse les gens qui contruisent sur des lopins de terre qu'ils ont acquis par la sueur de leur travail dans des lotissements bien organisés , combien même qu'ils soient en cours de régularisation administrative notamment à jijel ville. Monsieur le wali , on ne différencie pas entre les constructions qui n'ont pas de permis de construire pour des raisons uniquement administrative banales , et ceux qui construisent sur des terrains qui ne leur appartiennent pas ou qui enfrenent les lois techniques de l'urbanisme.
Devant les quottas faibles de logements attribués à Jijel et ces interdictions tous azimuts , je crains une explosion qui ne dit pas son nom car beaucoup de familles n'ont pas de solutions de rechange . Encore une fois soyons rationnels , lucides et fléxibles dans la mesure du possible devant cette grande problématique.
Foughali
# Foughali 28-04-2017 21:02
Salut yasmine
Pour vous consoler ( peut être ?)....
Sachez que c'est la même chose partout en Algérie !
Certes, ce n'est pas ma réponse à ton problème, et cela ne répond pas à tes souhaits....
Alors, je te rejoins pour demander au wali de rendre les choses en main, il risque d'être le premier et le seul bon exemple que des dizaines d'autres responsables suivront!
Oui monsieur le wali, vous avez la possibilité de laisser une bonne image de votre passage chez nous...,,et pourquoi pas devenir ce héros qui a toujours fait défaut à l'Algérie post indépendance
Bonne soirée

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.