Connexion

Nous avons 570 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Lettre à monsieur le wali de Jijel : La clémence honore le pouvoir.

«La vertu même n'échappe pas aux coups de la calomnie. »

Quelques semaines après votre prise de fonctions à la tête de la wilaya de Jijel, vous nous aviez surpris, par cette injonction verbale, en séance publique, lors d’une réunion tenue le 29 septembre 2015, et en présence de tous les responsables communaux de la wilaya, chefs de daïras compris, instruisant votre directeur de l’administration locale, de mettre fin aux fonctions du secrétaire général de la commune de Jijel
Ce fut pour nous un jour ordinaire, pour des raisons que seul votre auguste rang en connait les tenants et aboutissants, mais il nous est apparu tout à fait logique que l’acharnement contre cette personne, se confirme et ne date pas d’hier, et que nous utilisons le pronom « nous », par respect aux règles de déontologie administrative, tant sur le plan hiérarchique que celui épistolaire.

Pour parler administration, nous avons à notre modeste acquis, dans la culture de gestion des affaires publiques, en aval et en amont de la hiérarchie, cette vision des choses, à portée lointaine, à travers laquelle, on arrive à appréhender, le pourquoi el le comment, un processus de prise de décision est « homologué ».

Votre notoriété, en tant que premier magistrat de la wilaya, investi de tous les pouvoirs, décentralisés et déconcentrés, en pratique quotidienne, nous permet de juger présentement, que les raisons qui justifient une décision affectant la vie socioprofessionnelle et familiale d’un commis de l’état, doit répondre à certaines règles de bienveillance, afin d’épargner, pour une dernière fois, cet apartheid administratif, dont a fait l’objet ce fonctionnaire, depuis qu’il a osé s’opposer aux graves scandales, ayant affecté la commune chef lieu de la wilaya.
Oseriez-vous, puisque les non dits considèrent que vous avez agi pour moraliser la vie publique, d’user de vos pouvoirs, afin d’instruire vos services compétents, et en toute transparence, diligenter une commission d’enquête générale, qui éclairera certainement les citoyens que nous sommes, sur les pratiques mafieuses, occultes et dégradantes de la chose publique, durant plus de 25 ans…
Nous n’allons pas trop extrapoler, sur une panoplie d’agissements inhumains et contraires à l’étique administrative. Ceux qui ont agi, ont acquit, tout ce dont les opportunistes ont besoin, au détriment du service public.

Si nous agissons ainsi, c’est qu’une rétrospective des articles de presse, étalant au grand jour ces pratiques, dénonce en ne pleut plus clair, la foire d’empoigne qui s’est abattue sur la ville de Jijel, durant les pires moments qu’a connu notre pays , et paradoxe du destin, celui qui a agi en défenseur consciencieux des affaires communales, se retrouve dans la gueule du loup. Nous nous excusons l’expression, et nous ne pouvons clore cette missive, qui fait suite à celle qui vous a été destinée le 25 décembre 2015, sans pour autant, saluer solennellement ce citoyen qui a sacrifié sa vie pour le bien de la collectivité.

Veuillez agréer monsieur le wali, l’expression de nos sentiments les meilleurs.

Un groupe de citoyens.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.