Connexion

Nous avons 566 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Le port de pêche et de plaisance Boudis (Jijel) : Une destination privilégiée durant le Ramadhan

d8d

Le port de pêche et de plaisance de Boudis à Jijel est devenu la destination privilégiée des citoyens, notamment durant les soirées de Ramadhan, drainant de nombreuses familles qui y veillent jusqu’à des heures tardives de la nuit au milieu d’un paysage maritime saisissant et les quais où sont amarrés 143 bateaux et barques de pêche.

Au milieu d’une intense activité commerciale de 3000 pêcheurs, durant l’année, qui pêchent différentes espèces de poissons et crustacés et œuvrent au sein des structures de base relatives à l’entretien du port, mais aussi à la construction des bateaux de pêche, les promeneurs trouvent en ce lieu, depuis sa réouverture aux visiteurs en 2012, un endroit de prédilection pour passer des moments agréables en famille.


Le directeur général de l’Entreprise de gestion portuaire et abris de pêche de Djen Djen (EGPP), Riad Nasraoui, a indiqué à l’APS que depuis sa création en 2004, les missions de cette entreprise portuaire, sont de faire de cet espace un pôle commercial et touristique pour devenir une réelle destination préférentielle pour les familles et les visiteurs. Il prévoit également à ce que cet endroit enregistre cette année entre 400 000 et 500 000 visiteurs, d’autant que cette structure accueille, selon lui, des activités culturelles denses, organisées à l’initiative de la direction de la culture. M. Nasraoui a ajouté, en outre, que cette entreprise portuaire, qui s’étend sur une superficie de huit hectares, emploie 27 agents de sécurité et six surveillants lesquels envisagent de louer 40 tentes au cours du mois de juillet prochain. Par ailleurs, eu égard à l’adhésion qu’a reçue la troupe musicale «El Affak» de Annaba qui a participé dernièrement aux journées de l’Inchad et du Madih, organisées dans cet espace, Abdallah B., employé à l’entreprise nationale de transport ferroviaire, confie que «les membres de sa famille ont pris l’habitude de se rendre directement après le F’tour au port de Boudis pour profiter de la brise marine et assister à des activités culturelles variées». Il a ajouté que ce qui les incite le plus, lui et sa famille, à venir expressément dans ce port c’est bien la quiétude dans ce lieu. Après la prière des Tarawih, Abdallah rejoint les membres de sa famille en vue de veiller ensemble soit au port, soit à la plage Kotama, jouxtant le port de Boudis, pour y prendre le repas du S’hour, en bord de mer. Ancien directeur dans une entreprise publique, Amar Y., se rend pratiquement chaque jour dans ce lieu pour profiter de l’air marin, siroter quelques verres de thé d’Adrar et se balader, sans ajouter que ses enfants, ont matière à se distraire sans que cela affecte son porte-monnaie, vu son statut actuel de retraité.
A noter que le port de Boudis connaît des travaux de réhabilitation et de renouvellement du réseau d’assainissement, de l’alimentation en eau potable et celui de l’électricité, ainsi que la création d’une poissonnerie dédiée à la vente en gros et en détail de différents produits de la mer, mais aussi pour faciliter l’activité des pêcheurs et améliorer les services publics du port.odejjijel.org

Le Courrier d’Algérie 22/06/2017

 

Commentaires   

Igel
# Igel 24-06-2017 15:32
Merci Yasmine. Et merci Foughali. D'abord Yasmine pour l'objectivisme et la honte qu'elle ressent mais surtout pour fait de ne pas accepter cette médiocrité inhérente à notre ville. Quant à Foughali, c'est pour la manière de cerner les choses. Permettez-moi de redonner la place qu'il mérite à l'âne: je le placerais plus haut que la Benz, la Porsche et la Bugatti.
yasmine
# yasmine 22-06-2017 21:24
Pauvre de nous , depuis quand un port plein de baraques sans ames et sans charme devient une attraction.On installe des chaises, on circonscrit l'espace de mouvement des visiteurs ,on place des policiers partout et on dit que c'est une attraction .Aucun restaurant digne de nom , ni musee de la mer , ni ni ni... et on présente cela comme une réussite. Réveillez vous messieurs le monde a évolué.
Foughali
# Foughali 24-06-2017 08:29
Salut yasmine
Certes, il faudrait probablement aménager et embellir ce coin, mais à défaut de grave, le gens mangent du merle....
C'est à l'image des dirigeants qui se contentent de peu, voire de rien!
Il y a comme vous le savez des coins magnifiques en Algérie, mais faute de volonté politique, tout est délabré ....
J'ai revu le documentaire sur l'Algérie vie du ciel .....on voit qu'il y a des belles régions, mais on boit aussi l'âne côtoyer la Mercedes ....
Contrastant n'est ce pas ?
Bonne journée et bonne fête de l'aïd
Foughali

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.