Connexion

Nous avons 705 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Les chantiers des autoroutes de Béjaïa et Jijel tournent au ralenti

04072017tsa

Le  chantier de la pénétrante autoroutière port de Béjaïa-autoroute Est-ouest connaît toujours « des difficultés » de réalisation, voire « des arrêts » ponctuels des travaux. Selon nos informations, le tronçon de 10 km permettant d’éviter la grande agglomération d’Ighzer Amokrane, dont la mise en service était prévue pour ce mois de juillet, risque de ne pas être livré dans les délais.

En cause : le non-paiement de l’intégralité des créances au consortium, composé de CRCC (Chine) et Sapta (Algérie), en charge de la réalisation cette pénétrante. Ces créances datent du mois de janvier 2017.

 

« Au niveau de la pénétrante de Béjaïa, on a eu quelques difficultés à cause du problème du crédit de paiement. Ils (le consortium) ont été payés partiellement. On vient de leur débloquer quelque chose », affirme un proche du projet.

« Avec les problèmes de paiement, le consortium a rencontré certaines contraintes avec leurs prestataires de services, ce qui a généré des arrêts dans les travaux », ajoute la même source.

Une première section de cette autoroute, reliant Akbou à l’autoroute Est-ouest au niveau d’Ahnif sur 42 km, a été mise en service depuis début mars.

La pénétrante autoroutière de Béjaïa n’est pas la seule à pâtir de la crise économique. L’autoroute reliant le port de Djendjen (wilaya de Jilel) à El Eulma (wilaya de Sétif) connaît presque les mêmes problèmes. Le projet a connu « un ralentissement » de la cadence des travaux en raison d’un problème d’approvisionnement en acier. « Il y a eu en effet un ralentissement à cause d’une pénurie d’acier », affirme notre source.

Toutefois, ce problème serait « en voie de règlement avec les importateurs » de ce matériau de construction, selon notre source. « En principe, ce problème sera réglé complètement à partir de la semaine prochaine », révèle notre source.

Tout sur l’Algérie 03/07/2017 Par: Nacerredine Benkharef 

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.