Connexion

Nous avons 591 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Projets d’aep de cinq communes à Jijel: Les travaux au ralenti

22072017wat

La situation de l’alimentation en eau potable dans la wilaya de Jijel est plus que calamiteuse dans certaines régions.

C’est le cas notamment d’une grande partie de l’est de cette wilaya, dont la population n’a pour espoir que de voir le projet en cours, pour alimenter cinq communes en eau potable à partir du barrage de Boussiaba, prendre fin dans les délais prévus, soit en été 2018, selon ce qui a été annoncé il y a quelque temps par les autorités de la wilaya.

 

Retenue suite à une visite effectuée par des responsables de l’ADE à l’échelle centrale, qui ont été dépêchés à Jijel pour s’enquérir de l’état d’avancement de ces projets, cette date risque cependant d’être repoussée. Selon certains échos, les travaux sont loin d’atteindre le rythme voulu pour cause de difficultés liées à des contraintes d’accès aux différents chantiers. Des difficultés d’ordre financier sont également évoquées, même si on assure que la situation est sur le point d’être débloquée pour permettra le paiement de toutes les situations des entreprises réalisatrices. L’élimination du problème de financement de cet important projet, qui a déjà traîné par le passé avant d’être lancé, ne sera d’ailleurs qu’une mesure des plus salvatrices pour accélérer la cadence des travaux et permettre la réception du projet dans les délais retenus. Il faut rappeler dans ce contexte que dans sa politique de rationalisation des dépenses publiques, le gouvernement a maintes fois rappelé que les projets d’AEP ne sont pas concernés par les coupes budgétaires prévues dans ses programmes.

Et ce n’est qu’une bonne nouvelle pour les populations des communes de Settara, El Milia, Ghebala, Sidi Marouf et Ouled Yahia, si ce projet consistant à les alimenter en eau à partir du barrage de Boussiaba soit épargné par ces mesures. Confrontés à une situation des plus pénibles pour s’alimenter en eau potable, notamment en cette période caniculaire, les habitants de ces régions ont les yeux rivés sur ce projet, le seul d’ailleurs à pouvoir les délivrer de cette souffrance à sa mise en service.

En attendant ce moment d’espoir, les travaux en cours doivent d’abord permettre la réalisation, dans les délais et dans les meilleures conditions, de sept réservoirs, dont le plus important, d’une capacité de 35 000 m3, est destiné à la ville d’El Milia. Une station de traitement de 60 000 m3 extensible à 80 000, est également prévue pour être réalisée dans le cadre des infrastructures à mettre en place pour les besoins de cette importante opération. Celle-ci englobera également la mise en place de 55 km de conduites et la réalisation de six stations de pompage.                                                                                       
El Watan 22/07/2017 Par Amor Z.

 

Commentaires   

Igel
# Igel 24-07-2017 10:32
En bref, les gens de Mila, Setif, Constantine sont plus efficaces quant il s'agit de servir leur territoire ainsi qu'ailleurs également. Apparemment, les besoins en eau de Jijel sont couverts, aux autres de pouvoir gaspiller.
jijel.jijel
# jijel.jijel 24-07-2017 00:07
Voici une capture Google Earth du 19 mars 2016 (il y a donc 17 mois de cela!)



Le barrage est terminé, le chantier a été replié mais le plan d'eau est désespérément vide et pour cause le viaduc autoroutier (pénétrante DjenDjen_El Eulma) surplombant le bassin accuse un grand retard. La cuvette du barrage restera vide encore longtemps....
jijel.jijel
# jijel.jijel 23-07-2017 23:52
Ce que le journaliste d'El Watan ne dit pas:

1/ le Barrage de Boussiaba fournira 50% de son volume d'eau (via un transfert passant par le barrage de Beni Haroun) vers la wilaya de Constantine et les wilaya limitrophes (Mila et Oum El Bouaghi)
2/ les 50% restant seront distribué vers Bellara (22%), les 28% restant serviront à l'alimentation des communes de El-Milia, Ouled Yahia, Settara, Ghebala, Sidi Maarouf et Ouled Rabah.
Par ailleurs,Les projets d'alimentation de ces communes ainsi que les travaux de la station de traitement accusent un grand retard sur les délais prévus.

4/ Les travaux du Barrage de Tabellout sont terminés mais ce Barrage ne peut être mis en eau pour le moment à cause du grand retard dans la réalisation du viaduc surplombant le plan d'eau du Barrage. On se trouve donc devant une ineptie: un barrage terminé mais totalement vide à cause des travaux de la pénétrante et en particulier du viaduc de Tabellout qui traînent en lenteur.
En étant optimiste, la mise en eau de ce barrage ne sera pas avant 2020 alors qu'initialement elle était prévue pour 2015-2016.
En étant pessimiste, il est impossible de prévoir une date raisonnable pour sa mise eau.
Remarque: le plus grand volume d'eau de ce barrage sera transféré vers la Wilaya de Sétif, le reliquat servira alimenter les communes de Beni Yadjis et Djimla
Igel
# Igel 23-07-2017 19:02
Un petit détail de taille. Il n'y a jamais eu d'eau potable à Jijel car potable signifie buvable. Il y a l'eau courante mais elle est loin d'être buvable. Quant au barrani, il n'y en a pas non plus. Il y a les êtres vivants, les plantes qui ont droit à l'eau partout sur cette planète. Un jijli boit de l'eau partout et en a besoin partout. Passons au niveau supérieur et nous nous porterons mieux. Passons à l'excellence et nous sauverons cette wilaya, ce pays, cette planète. Une vision personnelle sans prétention.
Ben@dem
# Ben@dem 23-07-2017 16:45
Logiquement parlant, il faut d'abord estimer la capacité en volume, si elle est suffisante. et puis faire la part des choses, réserver la part des ebberaniya, et s'il reste des gouttelettes en fond de cuve. après on servira la Wilaya de j.
il faut jamais déroger à la règle. le barrani chez nous et roi.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.