Connexion

Nous avons 375 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Lettre ouverte à Monsieur le wali de Jijel

Sans titremlo
Monsieur  le Wali
Nous, un groupe de citoyens de la ville de Jijel  tenons  tout d’abord à vous  féliciter pour votre intronisation à la tête de notre wilaya  et à vous souhaiter  par la même la bienvenue parmi  nous , tout  en espérant que votre passage à JIJEL  soit des plus bénéfiques pour la wilaya et pour  ses habitants.
Monsieur le Wali, nous sollicitons votre bienveillante autorité pour cette première doléance afin de nous plaindre auprès de vous des désagréments causés par le plan de circulation « imposé » aux citoyens de la ville de Jijel  à  chaque saison estivale et qui rend le flux circulatoire des plus compliqués , en raison de la persistance des erreurs commises les années passées.
Malgré la pose de feux de signalisation sensés réguler le flux circulatoire à l’intérieur de la ville, la même sensation d’anarchie totale de la circulation automobile est malheureusement perçue  notamment dans la ville ancienne à chaque période estivale.
Le point focal de cette anarchie est le  maintien du carrefour  faisant face à l’hôtel  Kotama  ,ex- casino comme point d’entrée  vers le port de péche et vers la route longeant la plage de ville, de véhicules venant de trois directions différentes : celle venant du centre ville, celle venant de l’entrée EST et celle venant de la route  en face directe  dudit  hôtel   .
Les agents d’ordre postés à ce carrefour, sont obligés de ce fait,  d’arrêter la circulation dans les autres sens pour laisser les voitures  venant d’un seul sens  d’entrer vers  l’hôtel  Kotama. Il  en résulte alors,  à cause du flux important de véhicules ,  un encombrement indescriptible s’étendant sur plus d’un kilomètre  dans tous les sens,  rendant la circulation très difficile et la signalisation non opérante sans compter les scènes d’énervement  quotidiennes. 
Les conséquences de l’encombrement s’étendent sur plus d’un kilomètre dans tous les sens et il faut dès fois plus de  20 bonnes minutes pour faire le trajet mairie de Jijel –hôtel  Kotama notamment  au mois d’Aout , période très  appréhendée  par les habitants de la ville.      
Nous avons proposé  l’année passée , à travers ce site, de faire du carrefour de Hotel KOTAMA  seulement un point de sortie des véhicules et non un point d’entrée ,  celle-ci doit se faire de deux endroits  différents  , de l’entrée de l’hôtel  « le convivial »  et de celle faisant face aux HLM de la cité plage .
 La circulation sur  la route du  littoral de la plage de ville doit de ce fait, se faire de l’EST vers l’ouest . Hélas la proposition citoyenne n’est apparemment pas la bienvenue malgré sa pertinence,  l’amateurisme dans ce domaine continue de faire des dégâts. 
Un tel  schéma , s’il est retenu , fera en sorte que  seuls les véhicules venant d’un seul sens seront stoppés par les agents d’ordre au niveau de ce carrefour Kotama  ( ceux venant de l’entrée Est ) pour laisser sortir les véhicules , alors que les véhicules venant du centre ville ne s’arrêteront pas  à ce niveau et libéreront alors le flux circulatoire venant du  sens de la mairie , ce qui soulagera amplement la circulation .
Ajoutons à cela les routes qui demeurent fermées à la circulation au centre de la ville de jijel , malgré l’embellie  de la situation sécuritaires ,  et qui auraient pu alléger les contraintes circulatoires de la ville si  elles étaient ré ouvertes à nouveau ( celle mitoyenne au stade colonel  Amirouche par exemple )     
   
Monsieur le wali,
Notre espoir reste entier que la voie citoyenne soit écoutée et  que notre requête puisse trouver des oreilles attentives ,  et  servira à contribuer , comme avis responsable à l’amélioration de la qualité de la vie des habitants de notre ville.
Dans l’attente , veuillez agréer  Monsieur le Wali nos salutations les plus respectueuses.
 
Un groupe de citoyens de la ville de JIJEL

Commentaires   

laohalim
# laohalim 25-07-2017 11:55
je dirais à ce cher "groupe de citoyens de Jijel" d'aller plutôt se plaindre chez Monsieur Le Maire qui par un simple arrêté communal ou l'implantation d'un panneau de sens interdit temporaire réglera votre gros problème. Il est malheureux de devoir à chaque fois faire appel au Wali pour faire retaper les nids de poule sur la chaussée, enlever les ordures,sévir contre les parkings sauvages...etc. Un Wali possède des prérogatives beaucoup plus importantes et a l'appui des plus hautes autorités de l'Etat, et on devrait donc lui poser de vraies questions pour cette Wilaya par ex : Rendre aux Jijiliens ce qui leur appartient, les façades maritimes militarisées, le sport nautique, le terrain de basket;les terres agricoles bétonnées; privilégier les jijiliens pour l’accès au logement et aux lots de terrains; Obliger les services du cadastre à faire leur travail; régulariser les jijiliens parmi eux sont sédentaires dans des terres depuis plus de 70ans et qui sont menacés par "Eddoula"...etc,etc.
Foughali
# Foughali 25-07-2017 13:44
Êtes sûr que le maire peut changer un panneau routier sans faire appel aux autorités de tutelle ?
yasmine
# yasmine 25-07-2017 16:15
Je vous aurai donné raison laohalim s'il y avait un maire à l'hôtel de ville de Jijel et des élus dignes de ce nom. Depuis plusieurs années la ville est livrée à elle même sans un vrai patron doté d'une forte personnalité qui pourrait bousculer les choses et imposer les choix des citoyens . Il est temps que la société civile s'organise pour imposer ceux qui doivent gérer leur ville et non pas laisser l'occasion aux partis de nous imposer des médiocres affairistes, salis par des affaires louches desquels des tireurs de ficelles abusent pour arriver à leurs fins. Pour le reste je suis entièrement d'accord avec vous , Jijel doit retrouver ses repères historiques et identitaires en commençant par l'ouverture des routes fermées sans raison valable apparente.
yasmine
# yasmine 24-07-2017 23:35
Nos génies de la direction des transports et les membres de la commission locale de circulation , doivent s'imprégner d'un minimum de bon sens et de rationalité. C'est anormal et inconcevable de laisser les voitures entrer au port via le carrefour de Kotama en été car il crée une anarchie incommensurable. L'idéal comme décrit dans la lettre est que pour regagner le port de péche en venant du centre ville , il faut aller jusqu'à l'hotel convivial et faire le tour , la circulation sera plus fluide alors. Il ya quelques années le schéma était comme cela et il était interdit aux voitures d'accéder vers l’hôtel du carrefour y attenant, mais quelques affairistes épaulés ne voulant pas rallonger de quelques mètres de plus leur parcours ont pu influer la commission de circulation afin de faire du carrefour en question un point d'entrée au port .J’espère que Monsieur le Wali y remédiera.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.