Connexion

Nous avons 512 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

JIJEL / la prolifération des bars clandestins. Silence on picole

Le phénomène des bars clandestins appelés communément « Mahachechet » connait une prolifération continue  ces  dix dernières années aux alentours de certaines localités  et axes routiers de la wilaya de Jijel  fortement fréquentés. Ce qui constitue un danger permanent pour les riverains et les usagers de ces routes à la tombée de la nuit .En effet la récente saisi de plus de 5000 bouteilles des boissons alcoolisés par les services de la sureté de daïra de TAHER  à l’intérieur d’une maison d’un vendeur connu sur la place locale, nous renseigne  sur l’ampleur de ce phénomène qui prend de plus en plus de l’ampleur. Selon certaines indiscrétions, ce vendeur s’apprêtait à écouler paisiblement sa marchandise à travers   ses réseaux  clandestins dont l’existence est un secret de polichinelle . 

Récemment et en empruntant le chemin de wilaya 135 reliant la daïra de TAHER à celle  de CHEKFA aux environs de 17 heures nous avons été désagréablement surpris  par’ une bande de  voyous  qui  étaient en train d’écouler paisiblement  sa marchandise  à quelques encablures du cimetière des martyrs situé à proximité de l’ OUED DE boukraa    qui compte pas moins de trois Mahachechet dont les gérants travaillent sous les nez des  services compétents . plus loin,  un habitant  du quartier de l’ancien Abattoir nous a confirmé  que  leur quartiers est devenu un coin privilégié  pour ceux qui  veulent prendre un coup en plein jour sans être  interpellé par les services   concernés  malgré les multiples  requêtes des riverains.   Par ailleurs et selon des  habitants de  TAHER   avec lesquels nous nous somme entretenus ,  le  phénomène des bars clandestin prend  de plus en plus de l’ampleur .A cet effet nos interlocuteurs  dont certains d’entre eux sont  des médecins cite les coins de BOUCHERCHOUR ,  azeroud , Oued BOUKRAA  ,  l’ancien abattoir .Une situation qui doit interpeller les services compétents   pour mettre  un terme aux agissements  de ces bandes de voyous  qui  pourraient avoir  des ramifications  quelques parts …

Message transmis par: BMC

BMC

 

Commentaires

christine hamad
# christine hamad 19-01-2015 12:16
you wont have to choose between the bottle or the knife, it will be the bottle or the RPG 7
barberousse
# barberousse 18-01-2015 18:21
Au lieu de contrôler la vente et la consommation des boissons alcoolisées, ils ont fermé tous les débits de boisson.
Il est donc normal que le marché noir explose.
Pendant la décennie noire, les autorités étaient bien heureuses de trouver des citoyens amateurs de Bacchus qui faisaient une barrière idéologiques face aux citoyens amateurs de tenues afghanes et autres barbes.
Entre la bouteille et le Couteau, je préfère mille fois la bouteille.
Foughali
# Foughali 17-01-2015 23:37
Salut!!!
Y a t il vraiment des dirigeants qui croient arrêter la consommation d'alcool en envoyant des flics ?
Un jour, ces flics se mettront à table pour boire un coup, rigoler et enfin proteger les trafiquants!
A moins que ce ne soit déjà le cas....
On n'arrête pas les rayons de soleil avec un tamis....d'autres ont essayé...et ils se sont plantés....

By the way....je crois me souvenir que l'algérie est aussi un producteur de vin et autres spiritueux et que la consommation n'est pas formellement interdite ????
christine hamad
# christine hamad 19-01-2015 12:14
eween the bottle and the knife, it will be the bottle ot the RPG 7well, you wont have to choose bet betquote name="barberousse"]Au lieu de contrôler la vente et la consommation des boissons alcoolisées, ils ont fermé tous les débits de boisson.
Il est donc normal que le marché noir explose.
Pendant la décennie noire, les autorités étaient bien heureuses de trouver des citoyens amateurs de Bacchus qui faisaient une barrière idéologiques face aux citoyens amateurs de tenues afghanes et autres barbes.
Entre la bouteille et le Couteau, je préfère mille fois la bouteille.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.