Connexion

Nous avons 373 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

UN ÉTÉ A JIJEL

21105577 1949526698654246 5588412309721631086 n

Jijel. Ville côtière située à l'est du pays. Jadis un endroit paradisiaque baigné par la mer sur toute la longueur d'une côte s'étalant sur plus de 100 km. Une région au couvert végétal assez dru habillant la ceinture de ses montagnes en un épais tapis vert composé d'arbres centenaires qui, aujourd'hui, est en voie de disparition.

De toute cette beauté il ne reste plus grand chose. La côte est devenue quasiment polluée par l'incivisme et la sauvagerie des gens ; chacun venant y déposer ses détritus et ses gravats. Ses forêts sont systématiquement la proie des flammes depuis plus de vingt ans, dès que l'été s'installe.

 

Les constructions sauvages, jamais finies, ne se lassent pas de présenter leurs murs rouges briques avec des terrasses semées de moignons de piliers laissant apparaître leur ferraillage. La perspective sur la mer a disparue remplacée par ces hideuses bâtisses se dressant tel des ruines à la suite d'un séisme.

Ces constructions ont envahi tous les espaces et même les terres agricoles laissées à l'abandon, que leurs propriétaires morcellent pour les vendre ou construire dessus leur propre demeure.

Cette région, jadis bénie par Dieu, est devenue la proie de toutes les calamités qui la frappent sans cesse, dans une sorte de malédiction, au point de la transformer radicalement en un cauchemar se déroulant sans cesse, frappant les esprits les plus sensibles pour les tétaniser.

La chaleur accablante qui y règne à chaque été avec, en parallèle, un taux d'humidité du plus effarant, ont fait que cette région,de paisible il y a quelques décennies, est devenue un endroit rebutant où la vie s'y déroule désormais en un véritable calvaire du plus contraignant.

La population a quintuplée en l'espace de trois décennies. Les rues et les trottoirs sont envahis par des milliers de voitures qui y circulent le jour et la nuit jusqu'à des heures indues.

La ville étouffe et les âmes sensibles n'arrêtent de soupirer en exprimant toute leur désolation et leur lassitude face à un décor urbain semblant avoir été conçu par un psychopathe ayant donné vie à toutes ses lubies.

 

JIJEL.INFO Noureddine Bousdira.

 

Commentaires   

nostalgie
# nostalgie 28-08-2017 04:41
mais c'était avant......?

"Cette région, jadis bénie par Dieu, est devenue la proie de toutes les calamités qui la frappent sans cesse, dans une sorte de malédiction, au point de la transformer radicalement en un cauchemar se déroulant sans cesse, frappant les esprits les plus sensibles pour les tétaniser."

n'est-ce pas un peu vrai......§
Igel
# Igel 27-08-2017 19:51
Une lamentation sans audience. Une sonnette d'alarme sans resonance. A qui vous adressez-vous, monsieur Bousdira? De plus, vous diminuez l'ampleur de la catastrophe en mélangeant les choses, la plus longue décharge, l'architecture hirsute, l'illicite et même le climat avec son taux d'humidité. On ne sait plus par où commencer.
Foughali
# Foughali 27-08-2017 23:33
Salut Igel
Notre ami Norredine a raison de parler de la sorte....
Ici, en Provence, nous commençons à souffrir aussi car on a canicule et feux de forêts ....
On relève jusqu'à 36/38 degrés ( au lieu de 26/28 à cette saison ...).
La chaleur vient du Maghreb en passant par l'Espagne...,au point de récupérer du sable rouge venu du Sahara...,chaque semaine, on doit laver les voitures, mais aussi les meubles de jardins et de plein air ... !
Bonne soirée
Igel
# Igel 28-08-2017 22:11
Ma question à monsieur Bousdira était au second degré. Comme prévu, ce constat ne suscite pas l'enthousiasme escompté. Toutefois, il y a à faire le partage entre les actes humains psychopathes ou non et le sable du Sahara qui a toujours touché l'Europe et plus au nord encore que Marseille. Parfois il survole la Méditerranée pour retomber en Scandinavie.
Quant aux âmes sensibles et soupirantes et lasses, elles n'auront aucun répit car le gouffre ne se comblera pas de lui-même. Il reste à souhaiter que ces soupirs se transforment en quelque chose qui puisse leur redonner goût à la vie et les faire sortir de leur torpeur. Si il est reconnu que le milieu est nauséabond, il faut l'assainir ou le fuir. Y vivre est mauvais pour la santé.
Foughali
# Foughali 29-08-2017 13:28
Salut Igel
A propos du sable ...
Mon propos n'est pas la présence du sable, mais la fréquence et la quantité des précipitations....
Cela fait plus de 50 ans de vie en France dont plus de 15 dans le sud....
On n'a jamais vu autant de sable et de jours de canicules ....
Il en est encore question dans une dizaine de départements !
Le climat de détracte , et les écolos ont raison d'agiter le chiffon rouge.
Jje pense aux pauvres sub sahariens qui doivent passer leurs journées à arroser les récoltes pour pouvoir manger ....
C'est dans ce registre que se situe mon comm....


Bonne journée
Igel
# Igel 29-08-2017 19:41
C'est évident que l'on s'implique plus quand on est directement touché, il s'agit bien de sable qui ternit ville et les jardins et qui s'insinue partout. Les suisses et les suédois connaissent cela depuis des décennies de manière régulière. Le sable du Sahara, chauffé à blanc monte, se laisse porter par le vent, redescend des que l'air porteur se refroidit. Cet air chaud dépasserait en général le sud de l'Europe et Marseille est généralement épargnée mais ni Zurich, ni Copenhague ni Göteborg. Au fait, pour répondre à une vieille question concernant mon aptitude à voyager j'avais répondu que je le faisais volontiers mais sans retomber sur Marseille. En général, je suis au Nord, comme ce vent qui transporte une partie de nous-mêmes quand notre esprit n'arrive pas à le faire.
Foughali
# Foughali 29-08-2017 21:04
Salut Igel
Sais tu qu'il fait plus chaud a Marseille qu'à Jijel..,,
Si tu ne me crois pas, jette un œil sur les prévisions météo de ces derniers jours ...,
Pour info :
Jijel : 27 /29
Marseille : 33/34
Et certains coins de la Provence dépassent les 35/36 degrés ..,
a propos de touristes en France : il est question de 90 millions de visiteurs en 2017...
Igel
# Igel 31-08-2017 00:19
Bravo pour Marseille qui bat Jijel. En degrés et en touristes qui n'étaient ni l'autre mes propos. Mon propos était que l'individu a le choix quand il est confronté à un milieux agressif. Il peut l'améliorer pour le rendre supportable ou le quitter.
Foughali
# Foughali 31-08-2017 12:50
Le concept de lutte ou fuite...
Chez nous, c'est d'office...FUITE

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.