UNE SOCIETE SANS A O I

Qund n se pse des questns sur ntre scété dpus l'ndpendnce, nus remrquns des mélratns mtrelles énrmes. Des rutes, des trns, ds vns, ds voitres, des hbitations, ds msquées, ds hpitux, de l'élctrcté, du gz, du crbrant, des spérettes, des hyprmrchés, ds niverstés, ds lcées, ds coles, tc. Dnc, ne évltion tt zmut exste.
Mais rien ne fonctionne. Comme dans ce texte, Vous remarquez, ce n'est pas clair, quelque chose manque même si on comprend. Il manque quelques voyelles mais le cerveau reconstitue le reste car il a un besoin impératif de COMPRENDRE...


Le même épiphénomène s'est installé chez l'Algérien, car vivant dans un environnement en miettes, il se doit de se reconstruire une société même sans règles et pour cela faire, il s'adonne à l'exercice fatal de reconstituer le manquant par des règles de comportement sans relations avec le temps et l'espace. Tout cela afin de pouvoir FONCTIONNER sans projet de société qui a toujours manqué à ce grand pays.

Igel