Sale temps pour les éleveurs

Les éleveurs de bétail des régions montagneuses de la wilaya de Jijel, ont vécu cet hiver leur plus dure saison depuis des lustres.

 Le peu d’accalmie durant la saison hivernale et un climat froid accompagné de fortes chutes de neige et de pluies, a mis à rude épreuves les éleveurs dont beaucoup, pour éviter une perte sèche par décès pour cause d’inanition, ont carrément bradé leur bovins pour les mettre sur le marché des viandes. L’absence de fourrage et la cherté des aliments de bétail, ne donnaient pas vraiment beaucoup de choix aux éleveurs.

Les difficultés de circulation durant la saison hivernale rendant difficile la collecte de lait, a eu raison de certaines vaches laitières dont les éleveurs ne pouvaient plus entretenir et qui risquaient de leur causer une perte nette.

Ainsi dans beaucoup de régions montagneuses, notamment du côté de Tamentout, Djimla et Beni Yadjis, le kilogramme de viande bovine est descendu jusqu’à une fourchette allant de 450 DA à 650 DA, selon la qualité et le morceau. Des coups qui auront certainement des contrecoup sur le pouvoir d’achat du citoyen dans un proche avenir accentuant ainsi la spirale de la hausse des prix qui a touché plusieurs produits de première nécessité, à commencer par la pomme de terre dont le kilogramme est cédée actuellement à Jijel, à 85 dinars. odejjijel.org 
El Watan 22/03/2015 Par Fodil S.