Connexion

Nous avons 545 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

El Milia (Jijel) : La crèche communale cédée à l’Agence de l’emploi

b2ey48px

La crèche de la ville d’El Milia, un bien communal qui n’a pas trouvé preneur depuis sa réalisation, il y a quelques années, a été cédée par voie de location à l’Agence locale de l’emploi (Anem).

Située à la sortie nord de la ville, cette structure est restée abandonnée depuis sa livraison, même si elle a fait l’objet de deux opérations d’aménagement, avant sa cession à l’Anem. C’est lors de sa dernière délibération au titre de son actuel mandat, qui arrive à son terme, que l’APC a pris cette décision, au grand étonnement de certains. «Mais il n’y a aucune autre solution pour rentabiliser cette structure, la louer est la meilleure façon pour assurer une rentrée d’argent au profit de la commune», se justifie un élu.

 Réalisée dans le sillage d’un programme qui a doté plusieurs communes de la wilaya de Jijel de ces structures du temps de l’aisance financière, cette crèche n’a jamais suscité le moindre intérêt pour son exploitation. Des avis d’appel d’offres lancés par le passé pour sa mise en adjudication sont restés infructueux, avant qu’elle ne change de vocation pour servir dans les jours à venir de locaux de l’Anem dans cette ville.

Des sources informées soutiennent, cependant, que la décision de l’attribuer à cet organisme, qui souffre de l’exiguïté de ses locaux au bloc multiservice, à la rue du 20 Août, au centre-ville d’El Milia, émane des services de la wilaya. «C’est au moins une solution pour valoriser ce bien de la commune, et on va encore dépenser de l’argent pour le réaménager avant de l’occuper», réagit un responsable de l’Anem. Celui-ci n’omet pas de rappeler que le siège actuel de cette agence est débordé par la pression des chômeurs qui viennent des quatre coins de la wilaya à la recherche d’un poste d’emploi.                      

Amor Z.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.