Jijel: Le manque de médecins spécialistes pénalise les malades

Bonjour; Il était 4 heures passée de quelques minutes, il fait trop froid dehors. Voyons d'abord les prévisions météo de cette journée du mardi du 21 février. Aujourd'hui à Jijel une forte humidité persistera toute la journée, avec un ciel couvert et de la pluie devenant de plus en plus dense. Les températures varieront entre 7 et 13° .

Nous l'avons déjà écris, désormais chez nous à Jijel, dans les hôpitaux et centres de santé, le manque de personnel est devenu un véritable handicap pour le secteur, ce qui cause des désagréments pour les malades, notamment ceux qui ne peuvent pas se payer des soins chez le privé. Faute de médecins spécialistes, les malades sont évacués vers les CHU de Constantine, Béjaïa et Alger... 

Satisfait du "bain de jouvence" dont a bénéficié la maternité, Kamel Benyassaâd, directeur général du CHU Benbadis Constantine, a qualifié cette nouvelle structure de "bijou", tout en regrettant les transferts "encore plus massifs" de parturientes venant de 15 wilayas de l’Est, en particulier de Mila et Jijel.

Qualifiant cette situation "d’insoutenable", il affirme avoir saisi les autorités compétentes et exhorté les responsables du secteur de la santé des wilayas voisines à "prendre leurs responsabilités", en maintenant les parturientes au niveau de leurs structures, lesquelles sont dotées, selon lui, des "moyens humains nécessaires".

Abondant dans le même sens, le directeur de la santé (DSP) de Constantine, Laid Benkhdim, a souligné que les responsables de la santé des wilayas voisines n’ont pris "aucune mesure" pour mettre un terme aux "transferts abusifs" et ce, en dépit des instructions du ministère de la Santé à ce sujet.

Il a assuré que les DSP des autres wilayas sont régulièrement saisies par écrit, mais la situation reste inchangée, désapprouvant le "fait accompli" dans lequel se retrouve le CHU de Constantine qui, a-t-il regretté, ne peut "refouler" des femmes sur le point d’accoucher.

 

MedSouilah