Connexion

Nous avons 929 guests et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Ali ne comprend pas

Ali dort encore

Ils n'ont pas été invités mais ils sont parmi nous. Ils ont fuit l'horreur et se retrouvent coincés chez nous avec femmes et enfants. Ils n'ont pas de statut mais des centres d'hébergement. Ils n'ont pas le droit de travailler alors ils se font mendiants. Certains affirment qu'ils gagnent bien leur vie. Ils font comme ils peuvent, ils débrouillent. Il y en a même qui rêvent de pouvoir rester et de trouver du travail, comme Ali. Il est mécanicien. Il est Malien. La journée, il charge des briques dans des villas en construction, à l'abri de tous les regards. Mais quand vient la nuit, au lieu de se mettre à l'abri, il se cache dans un carcasse de villa abandonnée, exposé au froid et au vent. Il ne compte pas sur les autres mais il ne comprend pas pourquoi nous sommes comme nous sommes, baignant dans des richesses sans les voir.


Igel

Commentaires   

saladin
# saladin 04-12-2017 16:28
Selon le quotidien El Khabar : http://www.elkhabar.com/press/article/129722/,
Un vieil homme, sans abri, est mort à Zeralda, avant-hier soir, dans la rue.
Il a tout à fait raison, Ali le malien, parce que c’est à ne rien comprendre, de ce qui se passe, dans notre société. Ce n’est pas normal du tout qu’on fait semblant de ne rien voir, alors que des êtres humains sont là, devant nous, et qui ont besoin d’aide.
Théoriquement nous avons tout un ministère et des organisations, pour justement porter secours aux gens en détresse, mais la réalité est toute autre.
Pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir, dit l’adage. :sad: :-|
Foughali
# Foughali 04-12-2017 19:49
Salut saladin
J'espère que tu ne découvres pas que l'algérien d'aujourd'hui est égoïste, individualiste et égocentrique !
À chaque voyage au bled, je constate cela et je vous que les pauvres migrants sont des invisibles, transparents.....
La solidarité n'est plus qu'un mot creux, voire inconnu des jeunes générations ....
Alkez, je m'arrête là, car je vais passer pour un vieux rabâcheur ....

Allah yahdina ou yahdihoum
saladin
# saladin 05-12-2017 16:14
Bonjour Foughali,

Il est vrai et facile de constater que l’individualisme et l’égoïsme sont bien ancrés dans notre société.
On se rappelle bien d’une époque où il arrive qu’un adulte fasse vivre sa famille, ses parents et même la famille d’un frère qui n’a pas de travail fixe.
De nos jours, ce sont les vieux parents mêmes qui sont abandonnés, dans des centres de vieillesse.
Il doit y avoir une explication à ce changement.
A mon humble avis, la peur d’un demain incertain est pour beaucoup.
Les "décideurs", consciemment ou inconsciemment, ont tout fait pour que le citoyen perde toute confiance, dans le système sociétal.
Il ne va penser qu’à sa petite personne, car si demain il chute, il n’aura que ses yeux pour pleurer, c’est l’état d’esprit qui s’est installé.
Lorsqu’on voit que la "pension" mensuelle, d’une personne handicapée, si jamais elle arrive à l’avoir, est de 3000,00 DA, c’est une autre cause de cette perte de confiance.
Cela dit, les âmes charitables algériennes existent bel et bien, heureusement d’ailleurs.
Cependant l’exception n’a jamais fait la règle, dit-on.
Igel
# Igel 05-12-2017 21:06
Une explication plausible à une situation incompréhensible. Ces migrants n'ont aucun statut, ils sont invisibles. En fait, il ne s'agit pas de leur faire l'aumône mais de les reconnaître et de leur permettre de travailler comme Ali le voudrait tant.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.