Connexion

Nous avons 334 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

La santé en mauvais état

Nécessité ¦ Il est impératif d’identifier les besoins en santé et l’amélioration des conditions de prise en charge des malades et des pathologies ainsi que les moyens de renforcement en encadrement médical spécialisé des structures hospitalières.

à la réhabilitation de l’ensemble des hôpitaux du territoire national, sachant que la plupart de ces établissements dépasse les 100 ans d’âge. Cela se fera, bien entendu «prochainement». «Un programme de réhabilitation de l’ensemble des établissements de santé publique a été élaboré et sera mis en exécution incessamment», a affirmé à ce propos à partir de la ville des Roses Abdelmalek Boudiaf. 

Toujours dans le secteur de la santé, à se fier aux affirmations faites par le directeur de cet établissement hospitalier, l’encadrement de l’hôpital Mohamed Boudiaf de Ouargla, «sera renforcé» prochainement par des agents paramédicaux, afin de combler le déficit enregistré dans ce corps de santé. Selon, Fadhel Messadek, il est attendu dans le courant de cette année la sortie d’une nouvelle promotion de l’Institut national de la formation supérieure de paramédicaux à Ouargla. Dans le même établissement, il «sera également question» de la réception, cette année, du nouveau service des urgences, qui connaît «un taux d’avancement appréciable des travaux». Dans la wilaya de Naâma, une unité anticancer sera bientôt mise en service à l’établissement public hospitalier (EPH) de la commune de Mecheria. Cette structure sanitaire sera opérationnelle après la formation d’un staff médical composé de médecins généra-listes et spécialistes en radiologie et hémopathie, au niveau du Centre hospitalo-universitaire de Tlemcen, dans le cadre des jumelages entre les wilayas du Nord, du Sud et des Hauts-Plateaux, selon  le directeur local de la santé, Amar Hadidi. En attendant, les malades atteints du cancer, continueront de souffrir en silence jusqu’à ce que ce centre soit enfin réalisé, si jamais l’engagement est respecté, ce qui n’est pas toujours le cas. A Jijel, un nouvel hôpital de 240 lits «sera prochainement réalisé et équipé dans la commune de Taher» a indiqué le wali, Ali Bedrici, à l’APS. M. Bedrici a, par ailleurs, affirmé qu’en plus de l’hôpital de 60 lits en cours de réalisation à Ziama Mansouriah, des études techniques sont en cours pour la construction de deux autres établissements hospitaliers dans les localités de Belghimouz (commune d’El Ancer) et de Chekfa. Il a également fait savoir que d’autres infrastructures de santé seront inscrites dans une phase ultérieure dans d’autres communes de la wilaya, dont Djimla, «compte tenu des priorités arrêtées par la wilaya». La saga des promesses continue. Cette fois-ci, c’est le wali de Bouira, Nacer Maskri, qui évoque «pour bientôt» un service médical pour la prise en charge des enfants autistes dans la wilaya.odejjijel.org
InfoSoir 25/03/2015 Par F. H.

 

 

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.