Connexion

Nous avons 839 guests et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

En prévision de la visite de Bedoui à Jijel « Opération toilettage » à El Milia

21022018wat

Les habitants de la cite Lemridja, à la périphérie nord de la ville d’El Milia, ont été surpris par une vaste opération de toilettage, improvisée pour préparer la visite de Nouredine Bedoui, ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, annoncée depuis quelques jours.

 

Face à une telle mobilisation, de nombreux citoyens ont fait part de leur étonnement de voir autant d’efforts engagés juste parce qu’il y a un ministre qui va arriver. «Ce n’est pas pour nous, c’est pour le ministre, ça, on le sait ; sinon, comment expliquer que notre cité est restée sans éclairage public depuis plus de vingt ans ?», ont-ils ironisé. Du jour au lendemain, des lampadaires ont été installés et la cité amiraculeusement été éclairée. Des travaux d’aménagement au sein même du quartier ont été lancés, changeant radicalement le décor. Le caisson débordant d’ordures qui trônait depuis de longues années à l’entrée du quartier a disparu.

Des camions et des engins ramenant divers matériaux ont également été mobilisés pour permettre aux ouvriers, encadrés par des élus, d’entamer des travaux de terrassement devant les blocs récemment transférés à la wilaya, inscrits au programme de la visite de Bedoui. Pour les habitants, cette cité mérite pourtant plus que ces aménagements de circonstance, lancées dans la précipitation. Après le wali, qui est arrivé sur les lieux pour visiter, il y a quelques jours, les blocs en question, c’est autour du ministre de l’Intérieur de déclencher cette alerte dans une ville souffrant de multiples maux. En plus des ordures qui l’ont envahie, son cadre de vie est terriblement dégradé, ses routes sont défoncées et ses trottoirs sales ne sont que des portions de carrelage détachées.odejjijel.org

El Watan 21/02/2018 Par Zouikri Amor

Commentaires   

jijel.jijel
# jijel.jijel 23-02-2018 16:30
Ha!Ha!Ha! C'est donc la visite prévue du Ministre de l'Intérieur et peut-être d'autres ministres qui a déclenché cette campagne soudaine de nettoyage et de camouflage des nombreuses ornières des rues de Jijel et d'autres villes et villages de la Wilaya.

Ha!Ha!Ha! Y a de quoi rigoler lorsqu'on lit sur l'article du 16 février 2018 (intitulé quelques gestes pour une ville propre) ceci:

Citer :
J'ai un pressentiment, et je suis certain, d'ailleurs, je l'ai déjà signalé au portail Jijel.info que la nouvelle équipe de la commune de Jijel, avait décidé de rendre la ville propre comme au bon vieux temps. Nous l'avons bien remarqué lors de notre passage à Jijel. Bon courage et bonne continuation, jusqu'aux alentours, hauteurs, Ouled bounar et grand phare.... Ne laissez nulle place... Le programme doit se poursuivre.
Mais non, mais non! Ce n'est qu'une opération de circonstance pour ne pas polluer les yeux de nos augustes ministres par les saletés, les cratères et autres arbres en folie qui dénaturent la ville!

On rigole aussi de ce commentaire :
Citer :
Bon courage à toute l'équipe des nouveaux élus l'APC qui semblent être déterminés à redorer le blason de la ville
Comme s'il fallait du courage pour accomplir des des missions naturelles prévues par le Code des APC!
On rigole encore encore plus des déclarations de Monsieur le Wali de Jijel lorsqu'il parle de "Fitna" et de "manoeuvres politiciennes" -véritables morceaux de langue de bois dignes des des années 70 et 80!- en évoquant les revendications des citoyens de Beni Ferguène des de la Commune d'El Milia pour le retour légitime du Port d'El Marsa aux organismes compétents de la Commune d'El Milia et de la Wilaya de Jijel.
Monsieur Le Wali avait ajouté que la gestion du Port de Pêche d'El Marsa Béni Ferguène sera a dévolue à l'Etablissement de Gestion des Ports et abris de Pèche (EGPP) de Skikda, en ignorant que la Wilaya de Jijel à l'instar de 9 autres wilaya côtières est dotée de leurs propre EGPP...!!!???
Voici d'ailleurs la liste des 10 EGPP d'Algérie:
EGPP Alger, EGPP Oran, EGPP Béjaïa, EGPP Ghazaouet, EGPP Arzew, EGPP Mostaganem, EGPP Ténès, EGPP Jijel, EGPP Skikda et EGPP Annaba.
Il n'y a aucune raison justifiant la dévolution de la Gestion du Port de Marsa Zeitoun à l'EGPP de Skikda!
Les seuls ports qui ont vu leurs gestion transférées à l'organisme d'une wilaya voisine sont ceux où la Wilaya concernée ne dispose pas de sa propre EGPP (exemples: Ports de la Wilaya de Tizi Ouzou gérés par EGPP Bejaia, Ports de la Wilaya de Tarf gérés par EGPP Annaba;....

Je ne pouvais pas me taire ... salut et à la prochaine!
Foughali
# Foughali 24-02-2018 14:26
Salut JJ
oui, tu as raison....mieux vaut en rire !
Ceci dit, il fallait s'y attendre, nos dirigeants locaux ne réagissent que face à la peur de perdre le salaire et le statut qui va avec!
Pour revenir à ta remarque sur l'encouragement fait par Yasmine, c'est vrai que nous sommes en présence d'aberrations permanentes !
Les gens sont payés à rien faire , et si on veut qu'ils fassent ..,,alors,il faut leur demander gentiment, boire leur ddonner des primes...,
Le plus grave, c'est devenu un sport national
Alors, la question est de savoir, si cela va changer un jour ?

Bon week end
saladin
# saladin 23-02-2018 10:38
C’est triste et même dramatique, ce genre de comportement de la part des décideurs locaux .
Ils se hâtent de faire des travaux, qu’ils auraient dus faire, bien avant l’annonce de la visite d’un ministre. Le comble est que ces travaux ne sont que déguisement, car ils ne vont pas tenir longtemps et ne seraient donc que de l’argent publique dilapidé.
Jusqu’à quand va-t-on vivre ces situations tragi comiques ?
Jusqu’à ce que les ministres ou autres responsables feront des visites sans crier gare.
Et pourquoi pas venir, comme le font certains ministres, des pays qui se respectent, par le moyen le moins cher.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.