Campagne de sensibilisation sur les accidents du travail à Jijel: En l’absence des employeurs

sans titre 1 2636033

Les services de la CNAS de la wilaya de Jijel, qui viennent d’organiser une campagne d’information et de sensibilisation sur la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles, ont déploré l’absence des employeurs, pourtant ciblés par cette rencontre ouverte à plusieurs autres secteurs.

«Quelques-uns seulement ont répondu présent», a-t-on fait savoir. L’organisme assureur des travailleurs salariés, qui tient cette manifestation de prévention pour la sixième année consécutive, a choisi pour thème à cette campagne «Les équipements de protection individuelle/obligation des employeurs et droits des travailleurs» pour faire passer son message de sensibilisation.

 

Les plus concernés par cette rencontre ont cependant brillé par leur absence, témoignant du peu d’intérêt accordé à la protection de leurs employés, qui continuent d’être exposés à toutes sortes de risques dans leur milieu professionnel. «De grandes entreprises activant dans la wilaya ont fait défection à cette manifestation», a-t-on fait remarquer.

Du grand chantier industriel de Bellara, à El Milia, seulement un ou deux groupes ayant des projets sur ce site ont répondu présent, la plupart ayant préféré ne pas donner suite à l’invitation qui leur a été adressée.

Dans cette campagne, la CNAS a mis en exergue l’article 6 de la loi n° 88-07 du 26 janvier 1988 relative à l’hygiène, à la sécurité et à la médecine du travail, stipulant qu’«en fonction de la nature de l’activité et des risques, le travailleur doit bénéficier des vêtements spéciaux, équipements et dispositifs individuels de protection d’une efficacité reconnue». Si la protection des travailleurs reste un droit confirmé et consacré par les textes et lois en vigueur, la CNAS a pour mission, selon ses responsables, d’intervenir pour sensibiliser et contrôler les employeurs pour corriger des lacunes relevées dans le milieu professionnel.

En termes de statistiques, on a recensé 985 accidents du travail, dont 172 graves, 7 mortels et 3 maladies professionnelles déclarées, en 2017. Au premier trimestre de l’année 2018, on signale 242 accidents du travail, 2 maladies contractées en milieu professionnel et 3 décès enregistrés sur des chantiers de travail.

Le secteur du BTPH reste le plus touché par les accidents du travail, notamment les chutes, mais depuis quelque temps, c’est au site industriel de Bellara qu’on recense de plus en plus d’accidents du travail.  

Amor Z.