El Milia : Une centaine de foyers attendent le gaz de ville

souhayla 2636146 465x348

Tout juste après la fin des travaux de mise en place du réseau et des niches pour les détendeurs à gaz, c’est la désillusion pour les bénéficiaires.

Une centaine de familles, 150 selon des habitants du quartier Draâ Ouled Salah, à El Milia, ont fait part de leur incompréhension devant le retard mis pour l’alimentation en gaz de ville de leur foyer. «Le projet remonte à octobre 2016 quand il a été lancé, il a été achevé quelques mois plus tard, mais le gaz de ville n’est jamais arrivé, on ne sait pas pourquoi, mais il semble que le maître d’ouvrage fait face à un problème de financement de cette opération», déplore un habitant de ce quartier.

 

Situé sur les hauteurs de la ville d’El Milia, ce groupement d’habitations implanté sur une colline à relief accidenté a bénéficié d’un projet de raccordement en gaz de ville, au grand soulagement des habitants, en automne 2016. Tout juste après la fin des travaux de mise en place du réseau de gaz et des niches pour l’installation des détendeurs à gaz, c’est la désillusion pour les bénéficiaires.

L’opération est restée à ce stade, sans que le gaz arrive à alimenter leur foyer. Depuis, c’est l’attente qui dure pour les habitants, qui ne savent plus à quel saint se vouer pour au moins connaître les raisons de cette tergiversation dans l’achèvement de ce projet. Si certains évoquent des difficultés de financement de l’opération, d’autres avancent une histoire de pénurie de compteurs à gaz.

Pourtant, et lors de sa visite dans la wilaya de Jijel en 2017, le P-DG de Sonelgaz, Mohamed Arkab, a nié toute pénurie de ces compteurs, allant même jusqu’à indiquer que si la wilaya de Jijel manque de ces appareils, son département est prêt à lui en fournir 10 000 unités. Certaines sources affirment que plusieurs autres localités dans la wilaya de Jijel sont confrontées à la même situation d’attente après l’achèvement de réalisation des projets de gaz.                                                                                                                
Amor Z.