Connexion

Nous avons 544 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Pénétrante à l’autoroute Est Ouest Jijel /El Eulma: Un projet qui s’éternise

sans titre 1 2636478 465x348p

Cinq ans après le lancement des travaux, l’histoire de la pénétrante à l’autoroute Est Ouest Jijel /El Eulma (Sétif) est toujours la même.

L’état d’avancement des travaux sur ce fameux tronçon, le plus important des projets stratégiques dont a bénéficié la wilaya de Jijel pour se désenclaver en direction des Hauts- Plateaux semble connaître les mêmes difficultés qu’à son lancement.

Aucune annonce sur une quelconque avancée des travaux ne vient plus rassurer les citoyens de cette wilaya, qui attendent avec curiosité et impatience sa livraison. Les annonces épisodiques sur l’état d’évolution du chantier ne sont plus communiquées, tandis que sur le terrain, les travaux sont loin de connaître une cadence accélérée. A Taher, les travaux sur le tronçon le plus visible semblent être à l’arrêt depuis des mois, même si la présence de certains engins laisse croire à leur redémarrage.

 

Témoins d’un chantier tristement livré aux caprices d’un blocage qui ne dit pas son nom, ce tronçon n’est que l’ombre d’un projet étouffé dans l’œuf quand il a connu de grandes difficultés pour son lancement. En dépit des assurances données sur la priorité qu’il représente pour le gouvernement, il n’a guère connu une réelle volonté pour sa concrétisation.

Le plus intrigant dans cette histoire est qu’il n’est plus question d’avancer la moindre échéance pour son achèvement. En 2013, au lancement des travaux, il était question d’une durée de trois ans pour sa mise en service.

Le non-respect de cette échéance a fini par repousser à une date jamais déterminée la fin des travaux. La hausse des cours du pétrole permettra-t-elle de relancer ce projet, dont la réalisation a toujours été confrontée à des contraintes financières ? C’est en tout cas ce qui est attendu pour concrétiser la promesse de débloquer les fonds nécessaires à sa relance. Rappelons qu’avant son départ de quelques mois, l’ex-wali, Larbi Merzoug, avait annoncé la livraison des premiers kilomètres de cette pénétrante.

A ce jour, cette promesse est restée juste une annonce qui n’a pas été suivie d’effet. Il faut rappeler que cette pénétrante a suscité un grand espoir à Jijel, pas seulement pour mettre le port de Djen Djen à une heure de temps de l’autoroute Est-Ouest, mais surtout pour désenclaver cette wilaya en direction des Hauts-Plateaux et de la capitale.

Ainsi va l’état du chantier le plus attendu à Jijel, qui reste la région la plus encavée par rapport à ses wilayas voisines, qui disposent d’un accès direct ou indirect à l’autoroute en question. Quant au port de Djen Djen, il n’a plus que cette pénétrante pour espérer capter des opérateurs économiques dans leur activité d’import-export pour dynamiser son trafic après la baisse de l’importation des véhicules, qui lui a porté un coup fatal.

Zouikri Amor

 

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.