Restaurants de la Rahma et distribution de couffins: La solidarité au rendez-vous à Jijel

33413486 2034162010132080 344949649838178304 n

Même si le couffin du Ramadhan est loin de satisfaire la demande des familles nécessiteuses dans certaines communes de la wilaya de Jijel, il reste qu’une chaîne de solidarité sans précédent s’est mise en place pour venir en aide aux jeuneurs et aux catégories sociales les plus vulnérables. Dans toutes les communes, il y a des restaurants de la Rahma.

Supervisés par les services de la wilaya, ou ouverts à l’initiative de bienfaiteurs, ils contribuent à nourrir des jeuneurs et des familles entières. A l’heure du ftour, tout le monde peut se mettre à la table de son choix. Sur la route ou dans des quartiers, ces restaurants rivalisent avec les plats qu’ils proposent aux jeuneurs. Dans leurs actions, des bienfaiteurs anonymes ont mis à la disposition de ces restaurants tout ce dont ils ont besoin pour préparer les repas de la rupture du jeûne.

 

A l’entrée est de la ville de Jijel, un restaurant est ouvert. Juste à côté, c’est la police qui propose chaque vendredi des repas aux jeuneurs dans une initiative qui s’est perpétuée depuis déjà quelques années. L’association Islah wa Irchad, proche du parti MSP, n’est pas en reste dans ces initiatives en ouvrant des restaurants et en distribuant des couffins aux démunis. Dans la ville d’El Milia, cette association a distribué 600 couffins aux familles nécessiteuses.

Dans les autres communes de la wilaya, la même chaîne de solidarité a été mise en place par cette association pour venir en aide aux démunis. Jeudi dernier, le wali, Bachir Far, est allé faire une tournée d’inspection des restaurants de la Rahma ouverts à l’initiative de la wilaya dans les communes de Jijel, El Kennar et Sidi Abdelaziz avant d’assister à un Iftar collectif à El Milia. Plus de 12 milliards de centimes ont été réservés aux actions de solidarité durant ce mois pour l’ouverture de ces restaurants et la distribution des couffins de Ramadhan, selon les services de la wilaya. Selon les mêmes services, 28 769 familles nécessiteuses ont été retenues pour bénéficier de kits alimentaires qui leur ont été distribués dans leur commune de résidence. Des pères et des mères de famille démunies ont cependant manifesté leur mécontentement sur les modalités de distribution de ces couffins.

Certains n’ont pas eu leur part, d’autres n’ont pas été retenus car arrivés en retard. «Il n’y a plus rien, les 2400 couffins ont été rapidement distribués, il ne reste plus rien», réagit un responsable communal devant des femmes qui sollicitaient il y a quelques jours des couffins dans une grande commune de la wilaya. Ne figurant pas sur la liste établie, ces femmes sont reparties bredouilles en promettant de revenir voir le P/APC à sa journée d’audience.

Zouikri Amor