Lettre ouverte à Monsieur le Wali

Monsieur le wali; Le littoral Jijelien, avec ses plages, ses criques et ses sites non encore totalement touchés et pollués par les suractivités anthropiques, hormis des constructions, fait la fierté de la population locale, ainsi que l’admiration et le bonheur de ceux qui le visitent ou qui y viennent profiter, pour quelques jours, de vacances afin de se reposer et se ressourcer dans un climat de calme, par comparaison aux turbulences quotidiennes propres aux grandes villes.
Bien malheureusement, depuis un certains temps, nous constatons que ce littoral est sérieusement menacé ; subissant continuellement une pression qui ne dit pas son nom...

Par le biais du portail : www.jijel.info, il a été porté à la connaissance des citoyens que la loi 02-02 du 05 février 2002, relative à la «protection et à la valorisation du littoral» leur donne toute latitude pour protéger ce littoral et d’exiger une application rigoureuse des dispositions de ce texte législatif, signé par le Président de la République.

Ce pourquoi, à la suite de ce qui précède, la population de cette paisible localité, tout de même dans le doute et l’appréhension, n’a d’autre choix pour davantage faire entendre sa cause, que recourir par la voie légitime à la législation, avec la foi et la certitude que sa plaidoirie sera entendue et suivie d’effets.

Dans cette attente, veuillez recevoir, Monsieur le wali, les remerciements anticipés de la population de Jijel, veuillez croire en leur considération.