Connexion

Nous avons 843 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Projet des 400 logements Cnep Banque à Jijel: Les souscripteurs dans le doute

cnep

Dans une énième tentative de trouver une oreille attentive au problème qu’ils exposent depuis plusieurs années, les souscripteurs au projet des 400 logements location-vente de la CNEP Banque de Mezghitane se sont de nouveau donné rendez-vous, ce mardi, au centre-ville de Jijel, où ils se sont rassemblés devant le siège de la CNEP Banque.

Le motif de leur rassemblement est de rappeler aux responsables de la direction régionale de cette banque à Béjaïa qu’ils ont vainement attendu la concrétisation de la promesse de résoudre le problème des décisions d’affectation et des ordres de versement.

 

«Nous ne sommes pas venus pour voir le directeur de l’agence CNEP Banque de Jijel, on sait que cette agence n’est qu’un intermédiaire entre nous et la direction régionale de Béjaïa, nous voulons faire part à cette dernière de notre colère sur la situation d’incertitude que nous vivons. Dix ans sont passés et on ne sait pas encore ce qu’il adviendra de ces logements, dont les travaux de réalisation ont démarré en 2008», tient à rappeler un souscripteur à ce projet.

Notre interlocuteur revient un mois en arrière, lorsque de hauts responsables de cette banque ont fait la promesse de trouver une solution à ce problème, à l’issue de ce délai. «Passé maintenant deux mois, on n’a rien vu venir, c’est pour cela que nous sommes revenus rappeler, via l’agence de Jijel, à ces responsables que rien n’a été concrétisé», relate-t-il.

A quelques années de son départ à la retraite, ce père de famille, qui se trouve dans la même situation que plusieurs autres souscripteurs, risque de se retrouver sans toit si ce projet ne se concrétise pas. «On a trop attendu, nous avons frappé à toutes les portes, nous avons tenu des sit-in et des rassemblements, mais toujours vainement. Nous sommes fatigués, démoralisés, aidez-nous», clame-t-il.

Pour rappel, l’histoire de ce projet, qui fait partie d’un programme national de 65 000 unités, dont Jijel a bénéficié d’un petit quota de 400 logements, qui n’ont pu être concrétisés à ce jour, a traversé de longues péripéties, plongeant dans l’inquiétude et le désarroi les sousscripteurs. La détresse de ces derniers est étalée au grand jour sur leur page facebook, qu’ils ont ouverte pour faire connaître l’évolution de cet interminable projet sur les réseaux sociaux.

 

Amor Z.                  

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.