Lors d’une rencontre avec la société civile à Jijel: L’APC fait son premier bilan

JIJEL 1

Des citoyens d’Ouled Taffer revendiquent toujours une protection de leurs exploitations agricoles contre les eaux du barrage de Kissir.

Il y avait une grande affluence, dimanche dernier, à la salle Chahid Hamlil, où l’APC a réuni la société civile pour présenter le bilan des activités de sa première année d’exercice et écouter les doléances des citoyens en prévision de la préparation des programmes de développement de l’année 2019. La rencontre, voulue dans le cadre de la démocratie participative, a été présidée par le P/APC de Jijel, Messaoud Mati, en présence du chef de daïra et des membres de l’exécutif communal.

 

Entre autres travaux réalisés dans différents secteurs, on relèvera 18 opérations dédiées aux routes et 12 autres dans les domaines de l’alimentation en eau potable et l’assainissement. Le revêtement des routes a concerné 9 100 m, alors que pour l’assainissement, a-t-on affirmé, il a été procédé à la pose de 4 000 m de canalisations d’assainissement.

Le P/APC précisera que pour le lot routes, des opérations ont été financées par la commune à concurrence de 150 millions de dinars, alors que pour le secteur hydraulique quatre opérations ont été prises en charge par le budget communal pour 140 millions de dinars. Avant d’écouter les citoyens, le P/APC a annoncé des propositions formulées à l’occasion de la dernière visite du ministre de l’Intérieur pour un montant global d’un milliard de dinars.

Par la même occasion, les présents ont suivi les ébauches d’études relatives à la 2etranche de l’aménagement du prolongement du front de mer à l’est de Jijel sur 2,26 km touchant une superficie de 116 hectares et le marché du centre-ville de Jijel où devrait être construit un centre commercial multifonctionnel pour un montant de 1 milliard de dinars.

Le 3e projet présenté et dont les travaux sont en cours de réalisation concerne l’aménagement d’une forêt récréative à Kissir, fruit d’un investissement privé estimé à 2,67 milliards de dinars. On notera aussi l’idée de construire un parking à étages sur l’assiette de l’ancienne prison de Jijel.

Les interventions des citoyens ont appelé à régler certaines insuffisances dans différents domaines, parmi lesquelles on relèvera une vieille revendication née de la mise en eau du barrage de Kissir qui isole parfois en période hivernale les exploitations agricoles de Ouled Taffer et qui nécessite l’aménagement de la route et d’un ouvrage pour le franchissement de l’oued Takiet.   

 

Fodil S.