SUITE À L’AUGMENTATION DU PRIX DU TRANSPORT: Les citoyens d’Oudjana ferment le CW 135

Des citoyens de Dakara et d’Akalal, dans la commune de Oudjana ,50 kilomètres à l’Est de Jijel, ont procédé, avant- hier, à la fermeture d’un axe routier des plus importants de la commune, à savoir le CW 135, qui relie les communes de Taher et d’Oudjana. Les citoyens dudit village veulent dénoncer, à travers cette manifestation, la hausse du prix du ticket de transport. Rencontrés sur les lieux, les citoyens révoltés déplorent, aussi, le manque de transports dans leur village. Un problème qui les guette quotidiennement, sans que les responsables concernés ne se penchent sur la situation.  « Pour aller de Taher à Oudjana, il faut s’armer de patience. 

Nous attendons des heures durant pour qu’un fourgon  arrive, nous vivons le calvaire au quotidien », nous dira un citoyen de cette localité. Notre interlocuteur nous a signalé également, la hausse des prix du ticket de transports, pratiquée par les transporteurs qui assurent la desserte Taher – Oudjana. « En plus de cela, les prix pratiqués par les transporteurs sont exagérés. Pourtant, la réglementation est claire dans ce secteur. Le prix du ticket doit être de 15 dinars seulement, et non de 20 DA, comme c’est le cas actuellement », ajoute notre interlocuteur. Les transporteurs, quant à eux, disent que les tarifs réclamés par les citoyens d’Oudjana  ne les arrangent pas. Les manifestants ont carrément barricadé cet axe avec des blocs de pierre, toute la journée  jusqu’en fin d’après-midi. « Cette augmentation est injuste », scandaient  les protestataires en affirmant leur détermination à maintenir les anciens tarifs. Les automobilistes, particulièrement ceux de la région, ont été ainsi contraints à faire de longs détours pour rejoindre leurs destinations. La circulation a été rétablie après l’intervention de certains membres de l’APC et de la daïra, qui ont promis de trouver une solution au problème soulevé. L’on notera, dans ce contexte, que les habitants d’Oudjana, avaient, la semaine dernière, recouru au même procédé de protestation, et ce pour le même motif. Ils ont pu finalement avoir gain de cause. Face à l’intransigeance de cette masse de villageois  et leur refus de payer 20 DA de plus pour une desserte de 4 km. Un accord de principe a été, enfin, trouvé entre les représentants des citoyens, le syndicat des transporteurs, l’APC de Oudjana  et les représentants de la direction des transports de Jijel  qui se sont déplacés sur les lieux. Selon une source crédible, une réunion, qui regroupera les représentants des citoyens de la dite région avec ceux des transporteurs et les autorités concernées, est prévue pour jeudi prochain, au niveau de la direction des transports de Jijel. Il faut dire que la localité d’Oudjana, qui n’est autre que le chef-lieu communal, attire  chaque jour, beaucoup de citoyens des quatre coins de la commune et de toute la wilaya de Jijel, du fait de sa vocation agricole.odejjijel.org  

L’Est Républicain 14/04/2015 Par M.Bouchama