Connexion

Nous avons 535 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

RN 27 RELIANT JIJEL-MILA VERS CONSTANTINE: Un cauchemar pour les usagers

d un cauchemar pour les usagers 001ec

La RN 27 prenant naissance à El-Milia (Jijel), où elle se détache de la RN43 avant de parcourir la wilaya de Mila et se prolonger jusqu’à Hamma Bouziane (Constantine), sur un parcours de 76 km, ne fait que subir les aléas d’un bricolage qui n’en finit pas de la rendre encore plus difficile à emprunter. Dégradée et impraticable, notamment sur certains tronçons, elle est devenu le cauchemar de ses usagers. 

 

Le projet de modernisation et de doublement de cette voie névralgique n’est plus d’actualité, après avoir représenté une certaine priorité, du moins dans son tronçon reliant sur 24 km El Milia et les limites administratives de la wilaya de Mila. Cette partie a fait l’objet d’une étude, achevée en 2012, mais qui n’a jamais été suivie d’effet pour son exécution.

La crise financière qui a frappé le pays a remis aux calendes grecques ce projet, dont on n’évoque plus le sort qui lui a été réservé. Et pourtant, à l’achèvement de l’étude réalisée par un organisme algéro-canadien, on avait promis que l’opération de doublement de ce tronçon prendra immédiatement effet. Mais c’était sans compter avec les fausses promesses, qui ont fini par rendre impossible sa réalisation, du moins dans les circonstances actuelles. 

Idem pour le tronçon Mila-Constantine, qui n’a été concerné par aucune modernisation ni doublement, à part quelques opérations de fraisage qui n’ont rien changé à cette triste et amère réalité. Cette situation a rendu difficile, voire dangereuse, la circulation, en particulier entre Grarem-Gouga (Mila) et El-Milia de par un trafic routier des plus intenses.

Les camions de grand tonnage, circulant dans les deux sens entre l’autoroute Est-Ouest, Jijel et son port de Djen-Djen viennent quotidiennement encombrer cette route dégradée, en plus d’être à une seule voie. Cet encombrement s’est davantage accentué depuis quelques jours, en raison des travaux de fraisage de la couche de roulement en gagés sur le pont de l’oued El-Kebir, à Hammam Beni-Haroun.

Amor Z. liberté.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.