Connexion

Nous avons 462 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

TAHER (JIJEL). La cohésion au sein de l’APC battue en brèche

d la cohesion au sein de lapc battue en breche 8c491

La cohésion au sein des instances communales est de plus en plus malmenée dans certaines communes de Jijel. C’est du moins le cas dans les deux grandes communes de cette wilaya, El-Milia et Taher en l’occurrence, où des démissions d’élus ont été enregistrées. La dernière en date est celle annoncée par le premier vice-président, chargé de l’aménagement et de l’urbanisme à l’APC de Taher. Ahcène Boudjatit, architecte de son état et ex-P/APC de cette même municipalité lors du mandat 1997-2002, a en effet jeté l’éponge pour des raisons qu’il a tenu à expliquer dans sa lettre de démission remise à l’APC et postée sur sa page facebook.

 

Contacté, l’élu démissionnaire a repris les mêmes arguments publiés sur ce réseau social, en dénonçant “les pratiques irresponsables d’exclusion du P/APC à l’encontre de ceux qui s’opposent à lui, en faisant passer toutes les décisions qu’il veut sans aucune résistance”. S’adressant au P/APC, il l’accuse d’une “gestion aléatoire des projets selon vos vœux et qui ne s’accordent pas avec l’intitulé des opérations”. Il cite dans ce sens le projet d’aménagement de la rue des Moudjahidine jusqu’au lycée Nasri, à Ouled Souissi, et “l’engagement de travaux secondaires hors cette opération, ce qui représente une violation des lois en vigueur”, selon ce qui est noté dans la lettre de démission dont nous détenons une copie.

Dans cette déclaration, le désormais ex-vice-président de cette APC tient d’autres griefs au premier responsable de cette instance, l’accusant d’avoir tenu une réunion élargie, samedi 10 octobre, sans sa présence et celle d’autres élus, qui ne “gravitent pas dans l’orbite de ses décisions”. Et à M. Boudjatit d’asséner : “Pour toutes ces raisons et pour d’autres, et parce que je n’ai pas besoin d’un poste d’honneur, ni d’un salaire du trésor du peuple, je vous fais part de ma démission de la vice-présidence de l’APC à partir de ce jour, 11 octobre.”

L’élu démissionnaire reconnaît cependant qu’en dépit de ce désaccord, l’APC de Taher a bénéficié de nombreux projets, notamment une consistante enveloppe du fonds commun des collectivités locales, qu’il estime à plus de 93 milliards de centimes. Outre ce programme, cette APC a lancé de nombreux projets qui sont en cours de réalisation même s’ils connaissent une certaine lenteur dans la cadence de leur exécution, selon notre interlocuteur.

Contacté, le P/APC, Abdelouahab Yahiaoui, n’a pas voulu commenter ce qu’a déclaré son ex-premier adjoint, se contentant de dire : “J’aurais voulu discuter de ces affaires qui concernent l’APC au sein de l’APC”, non sans rappeler que cette démission n’a aucune influence sur la cohésion de l’APC, qui “poursuivra sa mission dans le même esprit de solidarité pour exécuter les programmes de développement inscrits”.

La commune de Taher est la troisième grande municipalité de la wilaya de Jijel de par son importance économique et son poids démographique. Avec une population dépassant 80 000 habitants, elle gère de nombreuses agglomérations périphériques à vocation urbaine et rurale.

Amor Z.

Commentaires   

laohalim
# laohalim 18-10-2020 09:21
Ah ouais ! il ya donc un P/APC à Taher ?! ça se voit pas. En revanche, les trous , les rues éventrées, la saleté, la pagaille...y'en a pour tous les goûts.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.