Retraités maltraités

 

 

Inconscience ou manque de considération ?

 

Pour ce mois, la date du 24, étant l’échéance à laquelle sont payés les retraités dans la wilaya de Jijel, est tombée un vendredi.

 

Ce matin, assez tôt, les retraités, comme à leur habitude, sont venus former la chaîne devant les portes des agences de poste, convaincus que leur pension leur sera payé aujourd’hui.

 

A huit heures, une fois les portes ouvertes, les retraités ont vite déchantés devant l’annonce faite que la paie leur sera remise seulement samedi prochain. Chacun est alors reparti dépité et la tête basse. Pour beaucoup, ils n’avaient pas un sou en poche et appréhendaient déjà comment passer le week-end. Obligés alors d’emprunter pour acheter les provisions hebdomadaires.

 

En prenant la décision de payer un jour plus tard, au lieu d’avancer la paie pour ce jeudi, la direction de la poste a—elle fait le bon choix ? Quelles sont alors les raisons ayant empêchés ce paiement, contrairement à ce qui se faisait auparavant dans pareil cas, lorsque le 24 du mois tombe un vendredi.

 

Beaucoup de retraités pensent que c’est de la « hogra » et, par conséquent, un monde de considération à leur endroit. Ceci, alors que beaucoup également perçoivent une faible pension leur permettant de tenir le coup à peine 15 jours en restreignant au plus fort leurs dépenses.

 

Bien entendu, personne ne s’en soucie et les victimes sont toujours les plus faibles et les moins nantis. Triste fatalité !

 

N.Bousdira - jijel.info