Connexion

Nous avons 473 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

FACE AU BLOCAGE DU PROGRAMME DES FCCL OCTROYÉS PAR LA WILAYA DE JIJEL. Le réseau routier d’El-Milia impraticable

d le reseau routier del milia impraticable 226e2

Faute d’un sérieux plan de rénovation et de réhabilitation d’un réseau routier hors d’usage, l’APC d’El-Milia recourt à des procédés rudimentaires pour colmater les trous et les nids-de-poule. Car les routes de cette cité sont devenues de larges fossés difficiles, voire impossibles à emprunter sans se précipiter dans un trou. Les malfaçons et l’improvisation dans les multiples projets d’aménagement, expédiés sans tenir compte de la qualité des travaux, sont à l’origine de cette situation qui s’aggrave de jour en jour.

Les “opérations” lancées pour colmater ces trous n’ont pas été sans soulever l’indignation des citoyens, qui ont dénoncé “un bricolage qui ne réglera en rien le problème des routes dans cette ville”. Ainsi, pour boucher les multiples excavations qui rendent désormais impraticable presque tout le réseau routier, c’est au béton, jeté pêle-mêle dans les trous, que les élus de l’exécutif communal ont eu recours. Cette action semble avoir été initiée sous l’effet des multiples critiques émises sur les réseaux sociaux, accusant ces élus d’avoir failli à la mission de la gestion des affaires communales.

 

Il faut dire que la situation est devenue tellement critique et ingérable que les chantiers à lancer risquent de ne pas pouvoir remédier à cet état catastrophique, face au grand mal fait à cette grande agglomération. Quant à la population qui se demande souvent pourquoi une telle situation, des élus tentent de la rassurer que d’importants montants octroyés dans le cadre du programme de réhabilitation des Fonds communs des collectivités locales (FCCL) sont prévus pour lancer des opérations d’envergure à même de changer les choses.

Or, selon les mêmes élus, ces montants tardent à être débloqués par les services concernés au sein de la wilaya pour lancer ces projets. De lourdes procédures administratives semblent à l’origine de ce retard qui rend aléatoire le lancement, dans les meilleurs délais, des opérations retenues.

On évoque, à ce titre, une consistante enveloppe de plus de 180 milliards de centimes, octroyée dans le cadre des FCCL, dont une partie a été investie dans le lancement de certains projets, comme la rénovation du réseau d’assainissement de la ville, alors que le plus important montant reste encore à débloquer par les directions exécutives concernées.

“Ça bloque quelque part, on ne sait pas où, mais les grands montants prévus ne sont pas encore là”, déplorent des sources proches de la commune. Les opérations inscrites à l’ordre du jour concernent notamment la rénovation du réseau d’AEP au niveau de cinq sites, ainsi que le lancement de certains projets d’amélioration urbaine et la réhabilitation du stade communal pour un montant de 15 milliards de centimes.

Les mêmes sources avancent que l’APC a pris en charge le lancement de plusieurs opérations à la faveur des montants octroyés dans le cadre de ce programme. La plus importante de ces opérations est liée à la rénovation d’une partie du réseau d’assainissement pour un montant de 40 milliards de centimes, dont les travaux peinent à avancer, causant davantage de désagréments.

En attendant un geste des autorités concernées, force est d’admettre que cette ville a besoin d’un véritable plan d’urgence pour sa réhabilitation, impliquant l’engagement et les efforts de tous. Car la situation est désormais intenable, avec des voix qui se font de plus en plus entendre pour dénoncer une gestion problématique des affaires locales qui s’est répercutée sur l’état de cette ville.

Amor Z. liberté

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.