Billet matinal. Ce qui reste du bonheur passé !

173008576 5205565736151351 1248688969384627703 n
كل ما تبقي لنا من الزمن الجميل والجيل الذهبي... بعد مرور أكثر من عام على ظهور فيروس كورونا بولايتنا، ما زالت تداعيات الأزمة تُلاحق المواطنين في كل مكان وحتي شبح “كورونا المتحور” في بعض الولايات.
Bonjour; Il est 03:15, il fait chaud ce mercredi au deuxième jour de sidna ramadhan... En souhaitons même du début de la fin de la pandémie.
Restons avec l'ancienne. Après avoir présenté ce matin une image d'un lieu mystique des Joijlas, un lieu qui berçait notre jeunesse, où, il était une fois les 400...
Ce soir, nous sommes en 1982. Je ne vous montre pas l'endroit, il vous est cher, car, c'est là, que nous faisons la ballade des gens heureux d'antan...
Hélas la malédiction a frappé fort notre belle Igilgili. Tous les magasins renommés durant cette époque, comme celle de Belhaine "Da Mahi allah yarahmou", que l'on voit en image, ou celle de la Sonipec, ou Sonitex, la rue du héros Laarbi Ben Mehidi, en face Café Zaamoune, Dachmi, libraire benH'mida, où, on achetait Pif.
Aujourd'hui, cette rue est devenue la rue de la bouffe "".
Les anciens avaient emportés el baraka, et sont partis pour ne plus revenir.
Ah ! Le souvenir de ces belles images, n'est que le regret d'un certain instant.
Ne dit t-on pas: Pour que l'ignorance disparaisse, il suffit de remplir sa mémoire.
Nous arrêtons dans cette rue, car, plus on avance, plus le mal sera trop profond...
Voyons les nouvelles du jour: Chez nous, la meilleure nouvelle, est la guérison du citoyen de Djemaa, le taxieur venu de Blida, mais aussi à Jijel: Aucun nouveau cas de coronavirus, ce lundi.
Jijel reste toujours à 24 cas cumulés.
Comme je vous disais, notre grand problème, c'est l'éducation, sinon comment peut t-on expliquer le citoyen qui rentre au marché acheter un kilo de pomme de terre, doit rester une heure !?
Malgré les grands efforts déployés par la protection civile et les services de sécurité, qui ne cessent et continuent à sensibiliser, et inciter les populations à rester chez eux, au moyen de haut-parleurs.
Un autre problème en plus des regroupements dans les jardins, ce sont plusieurs commerçants, qui doivent revoir la façon d'organiser le processus de vente tout en veillant aux respects de l’espace nécessaire par les clients et sur le respecter des conditions d’hygiène et de prodiguer la bonne pratique en matière de désinfection.
"Notre conscience nous protège".
 
 
172833129 5205565896151335 7210250890300691745 n
 
172706645 5205566002817991 1770919108436852788 n
Bonne journée. 😉
Jijelinfo Med Souilah