Connexion

Nous avons 338 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Les massacres du 8 mai 45, un complot suivi d’un massacre à grande échelle (historien)

Les massacres du 8 mai 45 en Algérie sont un complot dûment fomenté suivi d’un massacre à grande échelle a affirmé vendredi à Jijel, Ismaïl Samaï professeur d’histoire et de civilisation musulmane à l’université Emir-Abdelkader de Constantine.

Animant une conférence à l’occasion de la commémoration du 70ème anniversaire du 8 mai 45, le conférencier a estimé que les massacres perpétrés ce jour-là par la soldatesque coloniale étaient précédés par un "complot" qui a débuté par l’acculturation et la dépersonnalisation du peuple algérien.

Selon lui, la France devrait reconnaitre ces (ses) crimes, tout comme elle l’a fait pour les crimes contre l’Humanité commis sur d’autres ethnies  et peuples de par le monde. L’universitaire a rappelé que la France, au lendemain de l’accession de l’Algérie à la souveraineté nationale, a laissé un pays analphabète à 96 pour cent et une économie saignée à blanc. Si les anciens meurent (Ndlr, les moudjahidine), leur mémoire ne disparait pas et à fortiori, l’histoire du pays, écrite et forgée par le génie du peuple, a encore souligné M. Samai.

Organisée au centre culturel islamique Ahmed-Hamani par l’association ‘‘Fidélité et continuité culturelle’’, avec la collaboration du bureau communal de l’Organisation nationale des Enfants de chouhadas (ONEC), cette rencontre avait été précédée de plusieurs activités culturelles animées par une troupe scolaire et par la remise de distinctions aux lauréats des concours organisés pour la circonstance.

Selon un représentant de l’ONEC, les massacres perpétrés le 8 mai 45 dans la région de Jijel ont eu pour théâtre la mechta Laâchache, dans la commune de Boudria Beni Yadjis, où plus de quarante personnes ont été abattues par l’armée coloniale. Ces victimes ont été tuées en représailles d’une attaque menée contre la ferme d’un colon européen de la région, connu pour approvisionner en viandes rouges les casernes des soldats d’occupation.

Au chef-lieu de wilaya, outre un hommage organisé par la Sureté de wilaya, les autorités locales se sont recueillies devant le carré des martyrs avant de procéder à la remise de médailles et de diplômes d’honneur aux familles de martyrs et de moudjahidine.odejjijel.org

Algérie Presse Vendredi, 08 Mai 2015 18:57 Par Abdelhamid ZOUAD

 

 

Commentaires   

MedSouilah
# MedSouilah 12-05-2015 09:28
Vidéo: Un reportage de la chaine suisse TSR2 sur les actes de torture perpétrés par l'armée française sur les civiles algérien en période de guerre.
PLUS

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.