Connexion

Nous avons 547 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

OUED Z’HOR (JIJEL). Vers la création d’une zone d’activité aquacole

d vers la creation dune zone dactivite aquacole dc3e6Oued Z’hor est la seule façade sur la mer de la commune d’El-Milia. Une zone d’expansion touristique est annoncée dans cette région côtière, mais elle tarde à voir le jour, à l’instar des autres ZET de la wilaya de Jijel.

S’étendant sur une dizaine de kilomètres de côtes, la localité d’Oued Z’hor, à Beni Ferguène, une région enclavée à l’extrême nord-est de la wilaya de Jijel, est au cœur d’un projet ambitieux de pêche et d’aquaculture. Elle est retenue pour la création d’une zone d’activité aquacole, qui a fait l’objet d’une première esquisse lors de la réunion, tenue jeudi dernier au siège de la daïra d’El-Milia.

Les possibilités de sa création ont été au menu de cette rencontre, en présence du chef de daïra, de la directrice de la pêche et des ressources halieutiques, ainsi que des représentants des services techniques et de l’APC d’El-Milia. 

Si ce projet en est encore à ses balbutiements, sa concrétisation sera une première dans cette région longtemps délaissée et livrée à l’isolement. 
“C’est un projet très ambitieux pour notre région”, a indiqué le chef de daïra, Chaaboub Réda, à l’issue de la cette réunion. “C’est un dossier qui mérite un traitement rapide”, a affirmé, pour sa part, Nadia Ramdane, directrice de la pêche et des ressources halieutiques.

Chargés des premières esquisses de ce projet, ces deux responsables s’accordent sur l’importance d’un tel projet qui permettra de lancer les bases du développement tant attendu dans cette région, qui n’est qu’une vaste zone d’ombre enclavée à la lisière des limites administratives avec la wilaya de Skikda. Sa concrétisation nécessite toutefois des financements, selon les données avancées. 

Il y a lieu de noter qu’une telle démarche s’inscrit en droite ligne de la volonté du ministère de tutelle préconisant l’encouragement de l’investissement dans le secteur aquacole et les chantiers navals.

Ce projet, avant même son lancement officiel, n’a pas tardé à recueillir des demandes intéressantes, notamment dans le domaine de la crevetticulture. Pour sa concrétisation, il est indispensable de dégager des zones aquacoles en bord de mer, eu égard à la spécificité de cette activité. 

Pour rappel, outre ce projet, la région côtière d’Oued Z’hor, à Beni Ferguène – qui est la seule façade sur la mer de la commune d’El-Milia – est également retenue pour une zone d’expansion touristique (ZET).

Sauf que cette dernière, à l’instar des autres ZET de la wilaya de Jijel, demeure encore à l’état d’annonce. Sa conception nécessite des étapes à franchir, à commencer par l’inscription, le lancement des études et enfin la réalisation. 

Un parcours qui est encore loin d’être entamé, alors que la région a besoin d’efforts soutenus pour passer à la concrétisation de ces projets. 

Le seul projet qui a vu le jour dans cette localité côtière, justement pour valoriser l’activité de pêche, est au centre d’une controverse ; il s’agit d’un abri de pêche implanté sur un territoire relevant de la commune d’El-Milia, dans la wilaya de Jijel, mais qui a été réalisé par la direction des travaux publics de Skikda... et confié à l’organisme de gestion des ports de pêche de cette wilaya.

Amor Z.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.