Du jamais vu à El-Aouana.

Se rendre à Béjaia ou Alger via El-Aouana, est désormais devenu un enfer, a t-on constaté sur les lieux ce matin.

Il a fallu attendre deux heures environs pour que la route a été libérée.

Une seule question me vient à l'esprit: Comment arriver à une telle situation, couper une route nationale à grande circulation, laissant des familles et des citoyens sous les nerfs, et ne pas travailler les week end, mais aussi la nuit ?