L’entrepreneur a abandonné son chantier au quartier Piazza.

Le projet portant réhabilitation du quartier Piazza, dans la daïra de Jijel, est à l’arrêt depuis un mois. Une personne au fait du dossier révélera : «L’entreprise a simplement abandonné le chantier et, à présent, les travaux sont à l’arrêt totalement suite au retard de l’entreprise ETAH» Rappelons que le quartier Piazza était, par le passé, en piteux état. Les riverains se sont, à plusieurs reprises, plaints auprès des responsables concernés pour justement la réhabilitons. Un état des lieux que nous avons maintes fois abordé dans les colonnes des journaux quotidiens et réseaux sociaux.
Rappelons que le lancement des travaux de réhabilitation, il y a trois ans, du réseau d'AEP (Alimentation en Eau Potable) n'a pas été sans causer des dégâts aux routes dans la ville et particulièrement au quartier Piazza complètement éventré, un réseau de rues défoncé qui s'installe dans la durée et indisposent les riverains quotidiennement. Le réseau routier est dans une telle situation qui a nécessité des travaux de remise en état, qui ne s'achèvent pas.


Malgré les rappels répétés lancés par les membres de l’association du quartier Piazza, la situation n'a pas réellement évolué, plutôt elle demeure en l'état depuis de longs mois. Le rappel aux autorités de la wilaya, la visite de Monsieur le Wali et le rappel à l'ordre du chef de projet de l’entreprise ETAH n'a donc pas eu l'effet escompté. Les délais contractuels de ce projet sont arrivés à leurs termes, pendant que les routes éventrées attendent d'être réhabilitées. «Nous ne comprenons pas pourquoi cette perte de temps !», nous avance Hassen habitant du quartier. Il n'est pas le seul à avoir ce sentiment. Youcef dira : «Les autorités locaux doivent faire pression sur l'entreprise pour reprendre les travaux.


Une délégation de la wilaya, en compagnie du Wali et le maire, ont fait le déplacement au mois d’août pour constater de visu l’avancement des travaux. Le constat est vite établi, le retard est criant. L’ADE a alors intimé l’ordre à l’entreprise d’achever les travaux avant le mois d’octobre dernier. Hélas, on est au mois décembre, au lieu de livrer le chantier, l’entreprise l’a abandonné carrément. Les seuls perdants dans cette affaire ce sont bien entendu les riverains, mais qui se soucie aujourd’hui du calvaire imposé aux habitants du quartier? Pas grand monde hélas... Pour ce qui est du projet du quartier, il est toujours à l’arrêt car l’ADE n’a pas achevé ses travaux.


Au sujet de l'abattage des lauriers de plusieurs années qui procurent aux citoyens; fraîcheur, ombre et oxygène, les habitants sont plutôt désolés : «Nous sommes énormément désolés par la décision irréfléchie d'abattre ces lauriers et les voir allongés par terre par un bulldozer assassin!». Pour d'autres : «Combien d'années faut-il attendre pour que les nouveaux plants d'arbustes grandissent ? C'est la désertification au centre de notre quartier !» concède un autre citoyen qui «implore les autorités à épargner la vie aux autres lauriers qui attendent la mort dans l'âme!».
Les riverains du quartier Piazza lancent un appel aux autorités politiques afin de relancer les travaux dans les plus brefs délais.
Rida Hocine

https://www.facebook.com/med.souilah.9/posts/982303958477571?comment_id=982305085144125&notif_t=feed_comment