Connexion

Nous avons 975 guests et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Développements tous azimuts Entreprise portuaire de Djen-Djen

L’Entreprise portuaire de Djen-Djen poursuit son ambition de renforcer sa position d’acteur majeur dans la chaîne de transport maritime et portuaire en s’engageant, selon son premier responsable, « dans une logique d’amélioration continue conformément aux exigences des référentiels applicables à son activité en tenant compte de la satisfaction et des attentes de nos clients et surtout en respectant les obligations ainsi que les engagements contractuels ». C’est dans ce sens qu’Abderrazak Sellami, président-directeur général de l’Entreprise portuaire de Djen-Djen, a tenu à rappeler l’obtention par son entreprise de la certification ISO 9001 version 2008. Décernée par le bureau international Intertek, la certification ISO 9001-2008 vient ainsi couronner la démarche qualité mise en place par l’Entreprise portuaire de Djen-Djen, couvrant toutes ses activités.

Il s’agit notamment, faudrait-il le souligner, des prestations de services portuaires (pilotage, remorquage, lamanage, services liés aux navires), de manutention et acconage, de gestion du domaine public portuaire et enfin de la police, exploitation et sécurité portuaire. L’ISO 9001-2008 est un outil de management et d’amélioration continue qui implique un pilotage permanent des objectifs. « Son obtention représente l’aboutissement d’une démarche engagée depuis plusieurs mois qui a mobilisé toutes les forces de l’entreprise. C’est un véritable projet d’entreprise qui a dynamisé les équipes et fédéré tous les salariés autour d’un objectif commun : satisfaire nos clients », s’est réjoui le P-DG de l’EP de Djen-Djen qui, à la tête de cette même entreprise, ne compte pas en rester là. « Nous tenons impérativement à garder ce label et très prochainement nous allons lancer aussi la certification ISO 14000 », a assuré notre interlocuteur. Comprendre : l’obtention de ce certificat témoigne de l’engagement à la fois de la direction et du management mais aussi de tous les collaborateurs d’augmenter constamment l’efficacité du système de management de la qualité dans le but d’accomplir les missions attribuées. « L’EP de Djen-Djen poursuit le même objectif : celui d’être demain, toujours meilleur qu’aujourd’hui », a encore soutenu Abderrazak Sellami.

Un port, des performances
Restons dans les performances du port de Djen-Djen. Il convient de souligner à ce propos que la capacité nominale du port de 4,5 millions de tonnes a été dépassée à la fin décembre 2014 avec un volume total de 4,7 millions de tonnes pour l’année 2014, avec également une hausse de 22 % par rapport au trafic de l’année 2013. « Si nous avons pu atteindre cette performance, c’est grâce à la mise en place d’un management performant avec notamment la certification de notre entreprise selon la norme ISO 9001 version 2008 », a soutenu le P-DG de l’EP de Djen-Djen. De plus, l’effort de formation engagé par l’entreprise et les investissements réalisés en termes d’infrastructures et d’équipements ont donné des résultats appréciables dans les rendements portuaires et des services de qualité offerts aux clients et cela dans un climat serein et apaisé grâce à la coordination avec le partenaire social. Le port de Djen-Djen s’affirme au fil des ans comme un pôle logistique et un acteur de développement de premier plan dans la région. Toujours en chiffres, le port de Djen-Djen, aux dires de Abderrazak Sellami, a réalisé une progression de 43% du trafic de marchandises atteignant 3.442.126 tonnes à fin septembre dernier contre 2.409.538 tonnes durant la même période de l’année 2011. Aussi, selon les statistiques fournies par l’EP de Djen-Djen, quelque 150.577 véhicules ont débarqué au port de Djen Djen jusqu’en fin septembre dernier.

Jijel, une ville deux fois millénaire
On ne peut aborder le port de Djen-Djen et faire l’impasse sur l’historique, bref soit-il, de Jijel. Pour les historiens, l’histoire de Jijel remonte à quelque 2000 ans, lit-on dans la Monographie de la Wilaya de Jijel, réalisée par Salah Bousseloua et postée sur le site officiel de la wilaya. Jijel tirerait ainsi, son nom du berbère «Ighil-Ghil», de colline en colline ou en se référant à l’antiquité romaine, on a « Igilgili » de « Jiljil », cercle de pierres sur lequel, la cité s’est construite pour échapper aux invasions venant du Nord. En effet, par ses immenses plages de sable fin, la richesse de son site, la douceur de son climat, Jijel a attiré au cours des siècles, tous les peuples expansionnistes de la Méditerranée. Bloquée entre la chaîne des Babors et la mer, démunie presque totalement de voies de communication à l’exception de quelques voies romaines traversant des zones peu sûres reliant Constantine, Bejaïa, et Collo, après plusieurs jours de marche, Jijel subira toutes les attaques, venant surtout de la mer. Grâce à un système de défense bien conçu, la ville affrontait victorieusement tous les assauts. Dès que l’alerte était donnée par les guetteurs, la population civile allait s’enfermer dans une forteresse construite à l’arrière de la ville, à Béni-Caid. La ville restait alors aux mains de ses défenseurs. En cas de rupture des lignes de défense et si l’envahisseur s’avisait à poursuivre la population, il tombait fatalement dans des gorges étroites situées entre des collines boisées, entourées de cours d’eau, d’ou d’autres défenseurs pouvaient surgir. Plus tard la stratégie des armées colonialistes allait reprendre à peu près le même système de défense de la ville. La vieille cité devient citadelle. Le vieux fort «des Français» aujourd’hui disparu a été construit par le corps expéditionnaire du duc de Beaufort au XVIIe siècle. A l’Est de la ville, sur un promontoire rocheux qui commandait l’entrée de la cité par la mer, le fort Duquesne fut édifié sur l’emplacement de Sidi Amar. A l’Ouest, la montagne qui domine la ville et sa région, Mesghitane, devint sémaphore, un fortin toujours tenu à l’époque française par une section de soldats. Jijel dut subir en 1664 une attaque d’envergure déclenchée par Louis XIV, le monarque français, oubliant les anciennes alliances de son pays avec l’Algérie et ne songeant qu’à augmenter son prestige vis-à-vis des pays chrétiens d’Occident. Sous la pression de son ministre Colbert intéressé par les routes de ses compagnies commerciales d’Afrique, un puissant corps expéditionnaire commandé par le prince Bourbon, duc de Beaufort et oncle du roi, fut débarqué à Jijel par l’amiral Duquesne, le 23 juillet 1664 près de Sidi-Amar. Région montagneuse et couverte de forêts, la wilaya de Jijel constituait avec le massif de Collo, durant la glorieuse révolution de novembre, un bastion imprenable que ne purent réduire ni les bombardements aériens, par vagues successives, ni les incendies de forêts, ni l’artillerie, ni les tirs de la marine. Aujourd’hui, comme tous les Algériens, les Djidjelliens travaillent mais n’oublient pas leurs morts. Au riant village de la révolution agraire Belghimouz-Medegri, un petit monument expose un chapelet de bombes d’avion non explosées. La stèle avec ses trois bombes rouillées semble marquer à jamais les forces rétrogrades et obscurantistes qui voulaient freiner la marche de l’Histoire et celle du peuple vers le progrès.

Qui est Abderrazak Sellami ?
Marié et père de quatre enfants, l’actuel P-DG de l’EP de Djen Djen est natif de Jijel en 1955. Abderrazak Sellami dispose d’un parcours bien étoffé. En toute fierté, ce dernier affirme qu’il est le premier à avoir obtenu un ingéniorat en informatique, option gestion et organisation de toute la wilaya de Jijel. « C’était en 1979 au Centre d’études et de recherche en informatique (CERI)», se souvient-il. Une année après, il part en France, à l’Université Paul Sabatier de Toulouse où il obtient un diplôme des études approfondies en informatique. De retour au pays, il est appelé sous les drapeaux. Son service national, il le passe au service informatique du ministère de la Défenses nationale sous le commandement du défunt colonel Ayata. « Je dirais sans hésiter que c’étaient là les meilleurs moments de ma vie. En plus d’avoir servi mon pays, ces deux ans de service national m’ont énormément appris, surtout à forger ma personnalité », a-t-il assuré. Les formations se succèdent et s’enchaînent pour l’actuel P-DG de l’EP de Djen-Djen puisque en 1988, il décroche un stage international en planification portuaire cours trainmar Cnuced au port d’Alger. Au cours de la même année, destination Belgique, à Antwerp port engineering consulting APEC. C’est pour un autre stage en gestion portuaire et informatique. En 2002, Abderrazak Sellami effectue également un stage de statistiques de portuaire, programme Medsat au port d’Anvers en Belgique. Entre 2003 et 2008, Abderrazak Sellami a cumulé déjà d’autres formations telles que le cours international de formation supérieure de gestion et exploitation portuaire en Belgique, aide à la privatisation des entreprises publiques à Bordeaux et enfin partenariats public-privé au Port autonome de Marseille. Des responsabilités ? Il en a connu beaucoup. Avant d’occuper l’actuel poste de P-DG de l’EP de Djen-Djen de mai 2014 à ce jour, il a été directeur des finances et comptabilité par intérim en même temps que directeur des études et du développement à l’EP Djen-Djen. Il occupait le poste du président du conseil d’administration de Djazair Port World entre février 2011 et juin 2012. D’octobre 2005 au mois décembre 2006, Abderrazak Sellami a aussi occupé le poste de président du conseil d’administration de DP World Djen-Djen, de même qu’il a présidé le conseil d’administration de CNAN-Med. Abderrazak Sellami jouit d’une grande expérience dans le domaine de la gestion portuaire l’amenant de ce fait à prendre part à plusieurs séminaires nationaux et internationaux portant sur ce même thème. Il a aussi pris part à toutes les étapes de négociations dans le cadre de la mise en place du partenariat avec DP World.

Par Meriem ALI MARINA

http://jijel.info/ le 28.12.2015: 

J'étais ébloui par la grande activité qui régnait au sein de cette entreprise, incontournable. Huit grands bateaux étaient déjà sur le quai, et beaucoup d'autres attendaient au large... J'avais même discuté avec les ouvriers qui étaient sur place, et qui m’ont pris cette photo, tous des Jijelliens. Ils travaillent la double brigade de 7 heure du matin 1 heure du lendemain, y compris les vendredis et jours fériés, c'est à dire, il s’arrêtent seulement de 1 heure du matin à 5 heure du matin...
BRAVO.

Commentaires   

MedSouilah
# MedSouilah 03-01-2016 13:32
Sellal souligne le souci des autorités publiques d'"accélérer" les travaux de la pénétrante du port de Djendjen

ALGER- Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a souligné jeudi à Alger le souci des autorités publiques d'"accélérer" la cadence des travaux de la pénétrante du port de Djendjen (Jijel).
Dans sa réponse à une question d'un député lue en son nom par le ministre des Relations avec le parlement Abdelkader Khaoua lors d'une séance plénière à l'APN , le Premier ministre a précisé qu'il a été convenu avec les entreprises chargées de la réalisation du projet du respect des termes de la convention conclue entre les deux parties notamment les délais de réalisation fixés à 36 mois à compter de mars 2014.
M. Sellal a affirmé que le projet "a été lancé effectivement" et qu'il fait l'objet d'un suivi par le ministère des Travaux ajoutant que toutes les entraves ont été levées et que les travaux ont atteint "un taux considérable".
Il a en outre mis en avant l'importance du projet (doté d'une enveloppe de 164 milliards de DA) qui traverse trois wilayas (Jijel, Mila et Sétif) sur une distance de 110 km.
Par ailleurs, le Premier ministre a indiqué que ce genre de projets implique des contraintes d'ordre technique, financier et administratif à prendre en considération" estimant qu'elles "peuvent être à l'origine du retard des travaux".
Il a cité parmi ces contraintes, les lenteurs administratives liées à l'expropriation et la configuration géographique de la région".odejjijel.org
APS Jeudi, 31 Décembre 2015 15:23
Chevalier
# Chevalier 01-01-2016 06:36
Le port de Djendjen est en pleine restructuration. Il a bénéficié de plusieurs projets d’aménagement, d’extension. D’importants investissements sont consentis dans la protection du port contre la houle ainsi que pour la réalisation d’un terminal de transbordement qui devra lui permettre de jouer pleinement son rôle de hub pour les trafics transcontinentaux.

http://leconews.com
Ema
# Ema 31-12-2015 20:13
fly!! qu´est ce qui vous prend , vous avez perdu la téte ou quoi !!!moi je n´ai posté aucun commentaire et depuis des années , bien avant toi , j´interviens avec un seul pseudo: EMA . et arréte de dire n´importe quoi !!á ton age c´est honteux de faire la coure á chrsitine hamed !! hasbiya alah wanima al wakil . je ne connais meme pas cette personne qui interviens avec le pseudo el Djijlia.
christine hamad
# christine hamad 01-01-2016 14:39
je vous souhaite une belle annee2016, avec beaucoup de prospérité et du santé, SVP, mr.fly, ne me jamais fait la cour, la plupart du temps we are crossing swords, a traver des commentaires, bien attendue, bonne journée!
christine hamad
# christine hamad 01-01-2016 14:39
:-) je vous souhaite une belle annee2016, avec beaucoup de prospérité et du santé, SVP, mr.fly, ne me jamais fait la cour, la plupart du temps we are crossing swords, a traver des commentaires, bien attendue, bonne journée!
el Djijlia
# el Djijlia 31-12-2015 09:22
Mais pourquoi nous les djidjiliens manhabouche ba3dana ? je pense que se qui a dérangé quelques uns est le fait de présenté Monsieur sellami le PDG de l'entreprise , nhabou wala ankarhou il assure , et SVP arrêté la méchanceté gratuite ,c'est un cadre sérieux et compétant et qu'il faut le dire et avec fièreté même .Bonne journée
fly1
# fly1 31-12-2015 13:44
Bonjour Ema
D'abord el jijlia , elle aurait dit "ba3tana"et non pas "ba3dana" comme vous le dites .même chose pour "El djijlia" qui serait plutôt "El jijlia". Donc ne vous vous cachez pas derriere un autre pseudo , puisque les anciens com de Ema et ce premier de Djijlia emanent de la même machine (ordi) , en plus vous ecrivez toujours dans le même style , plein de fautes d'orthographe et de syntaxe . La honte ! , si elle ne plagie pas , elle fait encore pire. Christine Hamed a raison quand elle dit : "voys êtes mechante insolente et jalouse.

personne n'a parlé du PDG , et l'auteur de l'article Ali Mriem Marina , n'a pas à presenter ou raconter la vie privée d'un jijli aux joajla , puisque on le connaît et c un enfant de la ville
, et qu on a joué avec lui aux billes et au foot .oui , il est compétent , intègre et travailleur et son prédécesseur c tout à fait le contraire.
Dites nous ce que vous connaissez sur ce port , au lieu de commenter les commentaires des autres ?
Ema
# Ema 31-12-2015 20:27
j´ai signalé á l´administrateur vos abus et vos dépassements ainsi que vos mensenges á mon égard ...dis moi monsieur fluy1 , qu´est ce que vous avez contre moi ?? pourquoi toutes ces provocations et ces accusations mal fondées envers moi? pour quoi cette haine et cette rancune déclaré envers cette personne qui porte le pseudo:el Djijlia??? tout le monde me connait avec le psedo EMA qui n´a rien avoir avecDjijlia !!! ça ne va pas la téte , tu as perdu la boussole ,??? attention : c´est le dernier avertissements ,oublie moi!!!! .....je vous dépasse sur tous les plans alors ne parles pas latin devant les clercs ,un bon conseil
volvo
# volvo 30-12-2015 21:00
ya Noureddine fehemni yarham weldik , pourquoi on appelle PDG au lieu de tout simplement responsable du port de JEN DJEN ? es ce que ces personnes savent au moins que veut dire PDG ? es ce sorcier de gérer un port qui ne sert qu'a décharger des voitures ?
volvo
# volvo 30-12-2015 17:15
encore et encore des bateaux en rade attendre leur tours pour étouffer plus le pays de bagnoles , quand à l'agriculture il faudra repasser . de nos jour el fellah descend en 4x4 au marché , fini se lever à l'aube travailler sa terre .
rima
# rima 29-12-2015 21:25
qui profite tout l'argent encaissé par le port de Djen-djen" ?
question tout simple kouya Noureddine...!!.dommage
Benifoughales Selma
# Benifoughales Selma 29-12-2015 21:53
Il fallait poser la même question: Qui profite du parc animalier de kissir, mais aussi de l'Algérienne des eaux, de la sonelgaz, d'Algérie télécom de.... de ...Toutes les entreprises de la wilaya, leur direction gle, sont soit à Béjaia, Sétif, CNE...
Vous n'avez rien du tout sauf la mer du coté des Ouleds Bounar...A commencer par la Citadelle jusqu'au début de la corniche...
Je suis déçue et traumatisée.
NoureddineBousdira
# NoureddineBousdira 29-12-2015 15:12
La gestion du port de Djen-djen dépend de facteurs exogènes que personne ne peut maîtriser.

Un jour c'est bon, un jour ce n'est pas bon.

La stabilité de l'économie et des finances du pays influe beaucoup sur les performances de ce port, en fonction de ce qui y est débarqué

Le saccage du foncier n'est pas le fait du responsable du port mais de l'importateur et du propriétaire du terrain ainsi livré et détourné de sa fonction agricole..

La vraie question à poser est "a qui profite tout l'argent encaissé par le port de Djen-djen" ?

Pour le reste, tout n'est que littérature, théories et supputations...délivrés par chacun en fonction de son point de vue et de son raisonnement sur une situation ou une autre...

Machi sahla.
Foughali
# Foughali 30-12-2015 15:58
Salut Noro
Je suis d'accord avec ton avis...
Les crises se succèdent et ne se ressemblent pas .....
Qui aurait pu prévoir la chute du prix du baril de pétrole au point d'avoir des stocks énormes et des USA qui exportent ???
Quant au port de Jijel .... Espérons que le PDG a déjà formé son remplaçant !!!!
Bonne année 2016.....
Je retourne à mes occupations ....
Foughali ... De passage
Benifoughales Selma
# Benifoughales Selma 29-12-2015 05:25
Yakhi Aabad Yakhi...
Tout ce qui marche bien fi Jijel, comme ce port, ils veulent le saboter.
qui se sent morveux se mouche. :zzz
L'avocat des autres.
Li m'rid bedika hakda tassralou
yasmine
# yasmine 28-12-2015 19:38
Nous sommes vraiment gavés d'articles sur ce port , qu'on ne voit réellement pas l'impact sur la vie économique de la région , hormis la soustraction de terres agricoles pour au profit de concessionnaires automobiles pour en faire des aires de stockage de véhicules .J'aimerai bien qu'une étude soit réalisée dans ce sens pour connaitre les vraies retombées d'une telle structure sur l'économie locale, sur l'emploi , sur l'industrie , sur l'environnement ,,, Arrêtez de faire de ce site un portail de pub personnelle.
Benifoughales Selma
# Benifoughales Selma 28-12-2015 20:52
Il nous semble que Yasmine est allergique au port de djen djen.
A chaque article, elle intervient avec rage...
Quand on a des comptes faire, ce n'est pas de cette façon chère Yasmine.
Le site est Jijellien.
Regardez droite du portail, Bellara, a eu son compte plus que les autres...
Le port de Djen est une grande fièrté de la wilaya et de toute l'Algérie.
Mala ya benti, restons calme...
MedSouilah
# MedSouilah 28-12-2015 21:24
Bonsoir Yasmine bonsoir Selma.
jijel.info est le portail de toute la wilaya de Jijel.
C'est vrais que nous avons réservé un module permanent pour Bella, toujours en ligne, mais aussi pour le futur grand jardin que nous avons titré: «Le futur appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves»...
Un autre module resté en ligne: Grande urgence à signaler: Le mur de Bordj Echetti en danger de disparition....Mais aussi pour le transport maritime et beaucoup d'autres....

Et bien Selma ALLAH AYFAKRAK FECH HADA....
Ce soir, je vais préparer d'autres modules qui resteront en permanence:
Le premier pour la pénétrante autoroutière Jijel El-Eulma
Le deuxième pour L’Entreprise portuaire de Djen-Djen[/b

Bonne fin de soirée]
fly1
# fly1 29-12-2015 02:20
Bonsoir MedSouilah
je pense que tu n'as pas saisi le sens du commentaire de Yasmine , elle ne parle pas de privilégier un sujet sur un autre , mais au contraire , elle soulève un probleme de fond , que personne n'en parle (ou du moins ceux qui le connaissent) . Le baron qui a fait ce trafique foncier , va être jugé et condamné un jour ou l'autre ,ses soutiens dans la haute sphère du pouvoir , le lâcheront , tôt ou tard.

pour ce qui est du port lui même , c le grand FIASCO economique , aucune rentabilité , et regresse plutôt , à pas de géant , vous savez bien que sa principale activité c le debarquement des voitures , et avec la crise , l'importation de ces voitures a bcps baissé , et le sera d'avantage l'année prochaine , avec la nouvelle taxe de 30% sur les véhicules importés , pour soit-disant encourager à consommer "national" (usine renault , Oran) et n'oublions pas que ça fait plus de 30 ans que ce port est encore à l'état de chantier... , une perte d'argent collossale , et c pour ça que l'embauche n'y est pas , le très peu de recrutés de cette année 2015 sont de TEBESSA , ( y -a t-il un rapport entre Tebessa et la mer).
Ehhhhhhh ya mohamed ! il faut rester dans le contexte du commentare de Yasmine. Un port voué à la fermeture , et tu viens nous dire "progresse à grand pas" sans aucune ana lyse de la conjoncture économique nationale et locale , liée à ce port , qui ne commencerait à fonctionner qu'au demmarage de Bellara , son père ! .....
MedSouilah
# MedSouilah 29-12-2015 05:16
Ne défends pas yasmine, c'est Selma qui lui a répondu.
Effectivement, comme tu viens de le faire, ton analyse est fausse.
Tu n'a jamais été au cœur de l'entreprise, pour la juger à des milliers de Kilomètres.
Quand aux analyses de Selma, je comprends parfaitement, non seulement entre les lignes, mais entres les virgules.
Tes accusations de recrutements envers l’entreprise sont fausses ya si fly.
Ne raconte pas n'importe quoi et ne défends pas les autres, elles sont adultes.
J'étais ébloui par la grande activité qui régnait au sein de cette entreprise, incontournable. Huit grands bateaux étaient déjà sur le quai, et beaucoup d'autres attendaient au large... J'avais même discuté avec les ouvriers qui étaient sur place, et qui m’ont pris cette photo, tous des Jijelliens. Ils travaillent la double brigade de 7 heure du matin 1 heure du lendemain, y compris les vendredis et jours fériés, c'est à dire, il s'arrete seulement de 1 heure du matin à 5 heure du matin....Et tu viens ici raconter des histoires en accusant les autres...
NB: Pour terminer, Je n'aime pas cette façon de communication fausse et sans aucune source, en essayant de douter les dires des autres, et c'est là EL-KARITA........donne ton avis en toute liberté et n'oblige pas les autres, comme tu l'a déj fait avec les montagnes de sables qui existent à Sidi Abdelaziz, et tu me contredis à fois avec...MAAZA OUA LAOU TARAT...
.................................................................................
Quelques avis d'anciens Jijelliens: Commentaires
Mourad Belhimer
Mourad Belhimer: C'est vraiment la locomotive du développement de la wilaya de Jijel! bon courage au staff dirigeant et technique!!
Je n’aime plus · Répondre · 1 · 16 h
Daoud Nafa
Daoud Nafa: Excellent texte explicatif...
J’aime · Répondre · 16 h
Doc Hac
Docteur Hac: Le seul secteur actif merci mohamed pour ce texte explicite

D'autres intellectuels ont intervenu ici: Des médecins, journalistes...
Derar Nounour, Hocine Baouche, Mou Ssa et 25 autres personnes aimez ça.
Foughali
# Foughali 30-12-2015 16:12
Salut cousin
Pas normal de partir en retraites si j'en juge par ta photo!!
A part ça, sans ce port, des centaines de familles seraient dans le besoin pour ne pas dire dans la misère.....
Toute l'Algérie est dans la même situation.....
Je le vois à chacun de mes voyages au bled...
Bonne année ....je retourne a mes occupations...

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.