Connexion

Nous avons 607 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

A la une A la une

Grande urgence à signaler: Le mur de Bordj Echetti en danger de disparition....

Ce mur que l'on surnomme: Le mur de Bordj Echetti, toujours debout, malgré le temps qui passe, qui possède sans doute, une bonne partie de l'histoire de Jijel, est en grand danger de disparition...

Une seule question aux responsables: Comment ce mur qui a pu résister à la violence des vagues et à l'érosion marine, après ces centaines d'années, est aujourd'hui face à ces dangers ?

 L'image a été prise ce jour: 16.10.2015.

 

 

Attention trottoir glissant et dangereux.

Les quatre images vous montrent un lieu très dangereux, notamment en hiver.

Nous sommes au camp chevalier, juste à coté de la poste. plusieurs citoyens se sont retrouvées à l'hôpital, à cause de ce trottoir mal fait, non entretenu par la commune. Si ce trottoir est dangereux. A qui la faute ?

A notre avis, la commune, la daira et la wilaya de Jijel, sont les seules responsables du mauvais état des trottoirs mal entretenus et présentant un défaut.

 La balle est dans leur camp, l'hiver est à nos portes...

  

Pourquoi pas Jijel

A partir de ce dimanche, les Algériens pourront rallier Béjaïa à bord d’un bateau. Une nouvelle ligne maritime Alger – Bejaïa a été lancée ce jour . C’est le Ministre des Transports, Boudjemaa Talai qui a annoncé la nouvelle, il y a une dizaine de jours. Une autre ligne sera inaugurée prochainement et reliera Alger à Skikda et Annaba...

Pour la ligne Alger – Bejaïa, l’Entreprise nationale de transport maritime des voyageurs (l’ENTMV) a affrété deux bateaux d’une capacité de 206 places chacun. Ils navigueront à 60 km/h. Selon des estimations, le trajet durera à peu près 4 heures. Il est à noter, par ailleurs, que le prix du billet Alger – Bejaïa est fixé à 1400 DA.

Retour au port en construction d'El Aouana ex: Cavallo.

Ce message est adressé encore une fois aux autorités de la wilaya, à leur tête, Monsieur le wali, qui sera en déplacement demain Samedi à El-Aouana et Ziama, pour interpeller le DTP sur cette catastrophe échologique...

Voici une vidéo de la télévision, dans laquelle s'expriment quelques habitants de la commune d'El Aouana, ex: Cavallo, au sujet du port de plaisance en construction depuis 2008...

Les citoyens sont mécontents, et nous l'avons toujours dit. Quand aux responsables, ils se permettent de dire que le port a été réceptionné, reste quelques travaux de VRD...Regardez ce qu'est devenu les alentours du projet, lancé en 2008 pour une enveloppe de 400 millions de DA, ce port tarde à voir le jour alors que sa réception était prévue en décembre 2011. Ces habitants l'ont attendu avec impatience, croyant les faire sortir depuis des années de l'isolement, en développant la pêche, l’économie et promouvoir le tourisme, hélas, c'est le massacre du bord du rivage qui a été fait !

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR LE WALI DE JIJEL

 Monsieur le wali,

C'est en votre qualité de représentant suprême de la loi dans cette wilaya à qui j'ai l'honneur de m'adresser et de solliciter pour l'exposé de problèmes quotidiennement vécus par le citoyen de cette ville :

Entre autres dérives occasionnées par les citoyens peu scupuleux et ignorants des lois et des règles de vie dans la cité, que le citoyen normal vit et supporte dans la ville de Jijel et dans ses quartiers périphériques, en dehors de toute l'anarchie qui y a régné jusqu'à ce que vous décidiez d'y mettre fin, à la grande satisfaction de tout un chacun parmi les citoyens épris d'ordre, il y a un autre fléau qu'il serait légitime de combattre pour finir de rétablir l'ordre dans cette ville, depuis longtemps livrée à toute sorte de prédations en l'absence effective d'une représentation visible et efficace des services de l'ordre et assimilés.

Ce fléau dérangeant tout le monde est bien sûr le bruit à travers ses nuisances sonores manifestées à tout moment au cours de la journée et, plus grave encore, au cours de la nuit, à des heures indûes.

L'exemple le plus signifactif est celui produit à minuit, en toute inconscience, le plus souvent par le tir systématioque de ces feux d'artifices, à l'occasion de chaque mariage sans distinction, donnant l'impression d'une cannonade exécutée au coeur de la nuit. Inutile de décrire tous les désagréments que cela produit sur le moral des citoyens mais surtout sur leur moment de repos qui est ainsi brisé de fait !

Vous devez savoir, Monsieur le wali, que le bruit a gagné en ampleur dans cette ville, ceci depuis quelques années. Celui des klaxons de voiture particulièrement, donnés aussi bien le jour que la nuit. La nuit plus que le jour à l'occasion de tous ces mariages encore, qui se suivent à la chaîne et dont les cortèges produisent un incessant bruit infernal à l'aide du klaxon de chacune des voitures qui les forme. Chacun parmi les conducteurs se pense obligé de klaxonner sans arrêt, comme un sourd, se souciant peu du dérangement qu'il occasionne ainsi à tout le monde sans exception.

Ajoutons à cette nuisance sonore, celle des hauts parleurs des mosquées, réglés à leur plus haut débit comme s'il appelaient les gens du Sud à la prière ! Ceci est de la pure folie et tout se passe sans que jamais personne n'ait pensé y mettre le hola en obligeant ces messieurs à un peu plus de retenue dans leur manifestations religieuses.

Idem pour la prière du vendredi et du "dars" livré à la rue à travers ces hauts parleurs. Il en va ainsi de chaque mosquée. Ce n'est plus là l'exercice de la religion en toute sérénité mais celui d'une véritable cacophonie ne mettant pas moins les gens mal à l'aise. Il est des lois réglementant le niveau de décibels aussi bien pour ces hauts parleurs que pour les klaxons en particulier qui ne devraient pas être utilisés sur un coup de nerf ou comme il plaît de le faire par amusement.

A tout ceci, s'ajoute l'absence totale de sacs poubelles attachés en principe aux luminaires. Ce qui évitera aux citoyens de jeter partout leur bouteilles d'eau vides, devenues une véritable calamité, leur paquets de cigarettes, leurs gobelets de café vides, leurs journeaux, etc...

Je ne vous apprendrais guère, Monsieur le wali, qu'il est des règles de bienséance à observer par tous les citoyens vivant et évoluant dans la ville, afin que celle-çi ne devienne pas un enfer où chacun se sentirait un véritable martyr, en plus des divers sentiments contraignant nourris par beaucoup de gens particulièrement sensibles, tel que le stress, l'angoisse, la dépression nerveuse etc... et qui sont dûes, en partie, à toutes ces formes de nuisances.

je vous prie, Monsieur le wali, de vouloir bien penser à tous ces gens vivant ainsi toutes ces contraintes sans que personne parmi ces citoyens ne trouve une oreille attentive et condescendante à la présentation des doléances formulées en toute légitimité et dans un cadre légal.

Par l'autorité que vous représentez, nous vous prions de vouloir bien instruire tous les services, chacun en ce qui le concerne, de veiller à la tranquilité et à l'ordre qui doivent obligatoirement régner en permanence à travers la cité.

Dans cette attente, veuillez croire, Monsieur le wali, à l'expression de mes meilleures salutations et au sentiment de tout mon respect et de ma considération.

Signé : Noureddine Bousdira. Citoyen public.

 

Rapport sur la saison estivale à Jijel: Est-ce la fin de l’anarchie ?

C’est un constat unanime et peu reluisant que celui présenté lors de la session de l’APW.

Le rapport sur la saison estivale établi par la commission de l’hydraulique, agriculture, forêts, pêche et tourisme de l’assemblée populaire de la wilaya de Jijel et les débats qui ont suivi sa présentation mercredi dernier à l’occasion de la 3ème de cette assemblée, ont convergé vers un constat peu reluisant quant au déroulement de la dernière saison estivale. L’anarchie caractéristique depuis quelques années dans la wilaya à cause des squats des plages, chaussées, trottoirs et autres espaces dans une impunité totale, a été fortement relevée en dépit des timides tentatives du directeur du tourisme d’enjoliver la situation de la dernière «souffrance» estivale.

Courrier des lecteurs: Situation de l’hygiène et de l'environnement au niveau de la cité des 40 hectars Lotissement 2. "Photos"

 je vous écris ce message pour vous solliciter la publication d'un article sur la situation de l’hygiène et de l'environnement au niveau de la cité des 40 hectars Lotissement 2.

la situation là-bas est déplorable et elle laisse à désirer, grave est la situation, inconnue est la finalité notamment avec la quantité importante d'ordures jetée par les habitants. le problème se résume en la propreté et la gestion des déchets ménagères, les habitants ont partagé une pratique très nocif celle de jeter leurs sachets à poubelle au bord de la route, en en faisant un endroit sale, des odeurs intolérable.