Connexion

Nous avons 801 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

AFRICAVER DE TAHER (JIJEL). Retour à l’activité après 16 mois d’arrêt

d retour a lactivite apres 16 mois darret ab1fa

La remise en marche des moyens de production n’est pas évidente et ne repose pas uniquement sur les propres compétences de l’entreprise. C’est du moins ce qui est avancé dans cette entreprise, qui a tout de même assuré la reprise d’une grande partie de son activité.

Le choix d’Africaver de Taher, spécialisée dans la fabrication du verre, par le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, lors de sa récente visite à Jijel, pour appeler les entreprises en difficultés à ne compter que sur leurs capacités et compétences, n’est pas fortuit. Et pour cause, son message a été lancé à partir d’une entreprise qui a réalisé une véritable prouesse en reprenant son activité, 16 mois après un arrêt forcé.

Cet arrêt a d’abord été la conséquence de l’arrivée en fin de campagne du 2e four du silicate de soude, avant que la crise sanitaire de la pandémie de coronavirus ne le rende inévitable. Outre les difficultés auxquelles elle a fait face, Africaver a fortement été impactée par cette crise sanitaire, privant les travailleurs de plusieurs mois de salaires.

 

Toutefois, en dépit de la cessation de toute activité depuis mars 2020 jusqu’à juillet 2021, ces derniers ont pu percevoir 10 mois de salaires avec l’appui et le soutien du holding ACS. S’il reste encore 6 mois de salaires à payer, les travailleurs ont toutefois réalisé l’exploit de redémarrer la production en ne comptant que sur leurs propres capacités. Des capacités humaines et techniques qui ont été l’œuvre de techniciens et d’ingénieurs qui ont permis le redémarrage, la construction et la mise à feu du four. Cette opération est une première au sein de cette entreprise, dont l’activité dépendait en grande partie de l’étranger. La brique réfractaire utilisée dans la construction et la mise en marche du four a été recyclée au sein même de cette entreprise, tandis qu’une petite partie de cette matière a été acquise auprès de Sider à El-Hadjar pour permettre ce redémarrage. C’est d’ailleurs ce qui lui a permis d’économiser des dépenses qui auraient pu atteindre le montant de 13 à 17 milliards de centimes grâce au seul apport de ses compétences et capacités techniques. Un véritable exploit, estime-t-on, d’autant que le four remis en marche représente 65% de l’activité. 

Il convient de rappeler qu’Africaver est une entreprise publique économique, filiale du groupe industriel Enava, faisant lui-même partie du holding ACS. Africaver a connu plusieurs évolutions depuis son entrée en activité en 1987 lors de son démarrage effectif de la fabrication du verre plat. En 1992, elle avait démarré une nouvelle unité de verre de sécurité, et en 1994, c’est son unité de verre imprimé et sa ligne de silicate de soude qui avaient démarré. En 1998, c’est une autre ligne de silicate de soude qui a été mise en service, avant que sa ligne de silicate de soude liquide ne démarre à son tour en 2007.

De 2012 à 2016, c’est un plan de développement accordé par le comité de participation de l’État (CPE) qui a été mis en œuvre. Le domaine d’activité d’Africacer est le verre imprimé, le verre de sécurité, le silicate de sodium et le sable de Sicile à usage industriel. Sa ressource humaine est composée de 191 collaborateurs, dont 30 cadres, 28 agents de maîtrise et 133 agents d’exécution. Toutefois, sa ligne de verre imprimé est à l’arrêt depuis 2017, de même que le premier four du silicate de soude, qui est lui aussi en cessation d’activité depuis 2009 pour cause d’arrêt de leur campagne. Depuis, ils n’ont pas été renouvelés. 

Leur remise en marche n’est pas évidente et ne repose pas uniquement sur les propres compétences de l’entreprise. C’est du moins ce qui est avancé dans cette entreprise qui a tout de même assuré la reprise d’une 
grande partie de son activité.


Amor Z. liberté

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.