Béjaïa : La femme de l’ex-président de la JSMB assassinée

La ville de Béjaia est sous le choc suite au meurtre de la femme de l’ex-président du club de football JSMB, Boualem Tiab, une ressortissante française retrouvée morte, ce mercredi, en milieu de journée dans son domicile familial, au quartier Bouaouina, dans l’ancienne ville, apprend-on auprès de la protection civile.   La victime, (A.T), mère de trois enfants et présidente d’une association caritative venant en aide aux enfants abandonnés, a été découverte morte par son mari vers les coups de midi. Selon des sources concordantes, elle aurait été égorgée par un ou des inconnus qui se sont introduits chez-elle.  L’auteur ou les auteurs de ce crime crapuleux ne sont pas encore identifiés. Selon certaines sources, aucun objet n’a été volé dans la maison de la victime, ce qui n’a pas manqué de susciter des interrogations sur le véritable mobile du crime. Sur les réseaux sociaux, la nouvelle a circulé comme une trainée de poudre.

  Les internautes se posent mille et une questions sur ce crime, d’autant que la victime est une ressortissante française. Contactée par nos soins vers 17 heures pour plus d’information sur les circonstances du meurtre, la sûreté de wilaya a dit ne pas avoir encore eu vent de la nouvelle. Alertée, la protection civile s’est rendue sur les lieux à 13 heures et quart pour évacuer le corps de la défunte à l’hôpital de la ville.

M.H.Khodja el watan


La femme de ménage aurait avoué le crime  L’assassinat n’est pas un acte terroriste, annonce TSA, citant des sources proches de l’enquête. La même source affirme que «la femme de ménage de la victime a été interpellée par les forces de sécurité. Elle est considérée comme le principal suspect du meurtre. Elle aurait reconnu les faits qui lui sont reprochés». Arlette Tiab, une ressortissante française, était présidente d’une association caritative en faveur des enfants abandonnés. Elle a insisté pour vivre en Algérie, plus précisément à Béjaïa, une ville qu’elle aime et où elle est aimée de tous. Arielle était âgée d’une soixantaine d’années et mère de trois filles. On vous donnera plus de détails sur ce crime crapuleux dans nos prochaines livraisons.

 

http://www.competition.dz/article/47771/la-femme-de-boualem-tiab-assassinee-a-bejaia.html