Connexion

Nous avons 610 guests et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

National National

Mouloud Hamrouche : « La situation du pays est gravissime »

Le président Bouteflika a annoncé sa décision de réviser la Constitution en 2011. Quatre ans après, le projet n’est pas encore concrétisé…

Ce projet ressemble à la légende du Loch Ness. Elle n’impressionne que ceux qui en tirent profit. C’est affligeant de voir des partis soutenir ou s’opposer à un projet qu’ils n’ont pas lu.

L’initiative d’une révision constitutionnelle revient au Président. Les apparences semblent indiquer que le président est réservé.

Le détail du train de vie fastueux de l’État algérien: Subventions, parc automobil...

Dans un contexte de baisse des recettes budgétaires due à la crise pétrolière, le gouvernement annonçait récemment vouloir « rationnaliser » les dépenses. Mais dans les faits, l’État dépense sans compter. Les décrets présidentiels sur les dotations budgétaires pour le fonctionnement des différents ministères, publiés au dernier Journal officiel (J.O) nous renseignent en partie sur le train de vie de l’État.

Un budget gouvernemental opaque

Le ministère de la Défense (MDN), premier poste budgétaire en Algérie, est tout simplement occulté. Aucun renseignement sur les fonds alloués au MDN ni sur leur destination. Un fait qui accentue l’opacité qui entoure les budgets étatiques.

La présidence de la République bénéficie de 8,39 milliards de dinars pour son fonctionnement, selon les chiffres officiels.

L’ANP récupère un arsenal de guerre près de Djanet: La menace terroriste persiste

 

Des pistolets mitrailleurs, des kalachnikovs, des lance-roquettes, des roquettes, des grenades et des mines antigroupe ainsi que des quantités d’explosifs ont été interceptés par les éléments de l’ANP, à Djanet, dans une région située à près de 10 km du territoire nigérien. Bien dissimulé, l’armement devait être transporté à bord de véhicules tout-terrain vers une destination inconnue. C’est un véritable arsenal de guerre que les unités de l’ANP ont récupéré, hier dans la matinée, à Djanet, dans la région de Tiririne, à 10 km du territoire nigérien. Le communiqué, diffusé hier par le ministère de la Défense nationale, fait état de 6 pistolets mitrailleurs de type kalachnikov, 3 fusils mitrailleurs de type FMPK, 2 lance-roquettes de types RPG-7 et SPG-9, 2 mortiers de calibre 60 mm, 6 mitrailleurs de calibres 14,5 mm et 12,7 mm, 2 mines antigroupe et 60 grenades offensives et défensives.

État des structures sanitaires: Ces hôpitaux qui menacent ruine

Le CHU de Bab El-Oued a été construit en 1834, celui de Mustapha-Pacha en 1854. Treize des quinze grands hôpitaux du pays sont largement centenaires. Conçus sur le modèle pavillonnaire, ils sont vétustes, budgétivores et complètement étriqués au regard des normes et des exigences de la médecine moderne.

Au début du mois de mars, un incendie se déclare dans le pavillon abritant le service de neurologie du CHU Franz-Fanon de Blida. L’accident a fait deux morts et deux blessés dont un dans un état grave. Le bilan aurait pu être plus lourd. Loin de constituer un simple fait divers, le drame met sous la lumière du jour la déliquescence du patrimoine hospitalier national.

Tremblement de terre de 3,4 degrés dans la wilaya de Blida

Un tremblement de terre d'une magnitude de 3,4 degrés sur l'échelle ouverte de Richter a été enregistré samedi à 13h 27 (heure locale) dans la wilaya de Blida, a indiqué le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG) dans un communiqué.

La secousse tellurique de magnitude 3,4 degrés sur l'échelle de Richter, ressentie samedi à Blida et Alger, est une réplique faisant partie de l'activité sismique ordinaire, a-t-on appris du Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG).

D’un vibrant discours de presque sept pages, 3900 mots, seule une phrase ou deux ont défrayé les chroniques.

Un discours rappelant le passé et l’avenir de l’Algérie dans un contexte un peu particulier. Le Président n’a pas omis de rendre hommage aux valeureux chouhads qui ont payé de leur vie l’indépendance de l’Algérie. Il a rappelé toute la symbolique du 19 mars à l’échelle nationale et régionale. Il a rappelé par ailleurs que l’histoire prouve que toutes les régions d’Algérie ont contribué au recouvrement de l’indépendance. Il a rappelé la place de Ghardaïa, d’Ain Salah etc. dans les cœurs des Algériens.

Article proposé par: Abdelkader BACHIR

La terre tremble ce matin à Alger.

La terre a de nouveau tremblée dans la wilaya d'Alger.
 Ce Séisme de Magnitude 3.7 sur l'échelle de Richter a frappé la capitale à 7 heures 34 minutes.
Il a été localisé à 57 km Nord Ouest de Ain-Taya w.D'Alger (en Mer), selon le centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique "CRAAG".
Pour rappel, la dernière secousse d'une magnitude de 3.7 sur l'échelle de Richter, a été enregistrée le 26.03.2015 à 14 km Nord de Sig w.de Mascara, et 3.8 à 20 km Nord Ouest de Merouana w.de Batna.
Selon la télévision Ennahar, une autre secousse de 4.1 sur l'échelle de Richter, vient d’être enregistrée à 11.22, toujours dans la même région, nord ouest de Ain Taya.

Sous-catégories