La CAF sanctionne, la Tunisie et le Maroc prennent cher !

Quand je vous disais que la mésaventure Africaine, n'est pas encore terminée ! Souvenez vous de cette tactique d'anti jeu pratiquée contre notre équipe nationale lors du dernier match, mais aussi, la triste élimination de la Tunisie, et cette honte lors du match entre le pays organisateur et le Ghana, voilà encore que la CAF, vient de sortir ses griffes contres les équipes Maghrébines.

Dans une émission télévisée en cours ici, et selon le journal, foot01.com, La CAF sanctionne, la Tunisie et le Maroc prennent cher !

Déjà disqualifié de la Coupe d’Afrique des Nations 2015 qu’il devait organiser, le Maroc n’a pas fini de payer pour s’être désisté. En effet, la Confédération Africaine de Football a décidé de suspendre la sélection marocaine pour les deux prochaines CAN (2017 et 2019) ! Rappelons que le Maroc avait refusé d’accueillir cette édition en raison du virus Ebola qui touchait une partie du continent africain. 

Une explication insuffisante.

« Le Comité Exécutif considère que contrairement à ce que soutient la Fédération Royale Marocaine de football, la force majeure ne saurait être retenue au bénéfice de cette fédération », a expliqué la CAF dans un communiqué. Mais ce n’est pas tout, le Maroc devra également payer une « amende réglementaire » fixée à 882 000 euros en plus des 8,05 millions d’euros « en réparation de l'ensemble des préjudices matériels subis par la CAF et les parties prenantes du fait du désistement survenu ». 

Une sanction à la fois sportive et financière exemplaire de la part de la CAF qui a également pris des mesures contre le président de la Fédération tunisienne Wadie Jary, lequel avait refusé de s’excuser après les critiques et l’attitude des Tunisiens envers l’arbitre du quart de finale contre la Guinée équatoriale. Le dirigeant est donc suspendu de ses fonctions « jusqu'à ce qu'une lettre d'excuses soit présentée ou que des preuves irréfutables et tangibles soient présentées afin d'étayer les propos faisant état de partialité de la CAF et de la volonté de nuire à la sélection tunisienne ». A noter que la Tunisie doit présenter ses excuses avant le 31 mars prochain, sous peine d’être également disqualifiée de la CAN 2017.

Source: foot01.com